Baby Shark : combien la chanson a-t-elle rapporté à la famille coréenne qui se cache derrière ?
C'est la chanson dont on en peut plus, tant elle reste en tête : "Baby Shark" a connu un énorme succès depuis sa diffusion en juin 2016 sur Youtube, et ce dans le monde entier. Si cette comptine pour enfants vous énerve, la fortune que ce "tube" a rapporté à la famille coréenne qui se cache derrière sa création risque de vous énerver encore plus...

"Baby Shark, doo doo da-doo da-doo... Mommy Shark, doo doo da-doo da-doo..." Plusieurs années après le buzz provoqué par la chanson pour enfants Baby Shark, vous l'avez toujours en tête ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas le(la) seul(e). Et pour cause, le clip a été vu plus de 3,8 milliards de fois depuis sa diffusion en juin 2016 sur Youtube. Et cela, sans prendre en compte les nombreuses chaînes Youtube qui ont repris la vidéo, ni le fait que la chanson ait été traduite et publiée dans onze langues, dont l'espagnol, le chinois, le filipino, le coréen ou le japonais !

Combien la chanson a-t-elle rapporté à la famille coréenne ?

Après être entrée dans le classement des vidéos Youtube les plus détestées de tous les temps, la chanson est aujourd'hui carrément entrée dans le top 5 des vidéos les plus vues sur YouTube, devant Katy Perry, Bruno Mars, Justin Bieber ou encore Taylor Swift. Incroyable ! On imagine que ce clip a rapporté gros... mais combien ? 3 ans après, Bloomberg s'est posé la question et y a répondu : la chanson aurait rapporté 111 millions d'euros à la famille qui l'a composée. Rien que ça !

Des requins qui valent de l'or !

Derrière Pinkfong, une société de divertissement éducatif sud-coréenne, se cache Kim Min-seok, un père de famille qui créait à l'époque des contenus pour enfants pour Samsung Publishing et qui a composé cette comptine. Mais l'air entêtant ne fait pas tout : la chorégraphie de ses deux enfants, reprise dans le monde entier, a elle aussi un rôle primordial dans ce succès ! On peut dire que c'est une affaire de famille bien menée ! D'autant que ce succès aura également eu un impact considérable sur SmartStudy Co, start-up fondé par Kim en 2010, à laquelle appartient la filiale pour enfants PinkFong, puisque les revenus ont atteint 34,3 millions de dollars (un peu plus de 30 millions d'euros) en 2018 ! Encore une chose énervante à propos de cette comptine !

News
essentielles
sur le
même thème