Le clip "Sous contrôle" de Sofiane
Alors que son nouvel album "Affranchis" sort ce vendredi 26 janvier, Fianso - ou Sofiane - continue de préparer le terrain avec un nouveau clip "Sous contrôle". A regarder sur PRBK !

Le rappeur Sofiane vient tout juste de défrayer la chronique. Lors de son passage devant la justice, trois mois de prison ferme ont été requis à son encontre pour deux clips tournés sans autorisation : "Toka" où il avait bloqué l'autoroute A3 et "Pégase" où il avait réuni plus d'une centaine de figurants dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois. Heureusement, son actualité n'est pas seulement judiciaire, elle est aussi musicale. Alors que son prochain album "Affranchis" sortira ce vendredi 26 janvier, Fianso vient de lancer un troisième clip "Sous contrôle", après "#jesuispasséchezso ep:11" et "Longue vie" en featuring avec Ninho et Hornet La Frappe.

La symbolique marseillaise

Comme un symbole, le clip de "Sous contrôle" a été tourné à Marseille, dans la cité de La Bricarde. C'est aussi dans la cité phocéenne que Sofiane avait débuté son tour de France des quartiers qui lui avait permis de s'imposer sur le devant de la scène. Dans cette vidéo filmée par Daylight Productions, ses acolytes depuis de longs mois, Fianso développe un rap très street, dans lequel, encore une fois, il met en avant ce qu'il fait le mieux : il kicke sale et dur, bien décidé à ce pas laisser le soufflet retomber. "Affranchis, c'est un stand de tir" prévient-il.

Déjà 1,2 million de vues 💥

Côté image, on est dans le dépouillé, on y voit des jeunes du quartier, des motos, des enfants qui jouent, des dealers en poste et des flics qui patrouillent. Tout est "Sous contrôle", tout le monde surveille un peu tout le monde. Simples et soignés, les clips de Fianso ne laissent pas le public insensible, la preuve, le clip de "Sous contrôle" vient de franchir la barre de 1,2 million de vues sur YouTube... Et ce n'est pas tout si on en croit le refrain entêtant en forme de bilan : "90 minutes sur le banc, 300 000 albums dans les arrêts de jeu", une façon pour le rappeur du 93 de revenir sur son parcours et sa carrière, mais aussi de prévenir qu'il ne revient pas pour rigoler !

News
essentielles
sur le
même thème