Athéna la chienne se repose à la SPA
C'est une histoire qui avait mis en colère plus de 500 000 français cet été. Au mois d'août, un jeune francilien qui se promenait en forêt aux abords de Carrière-sur-Seine a fait une découverte horrible. Il a trouvé la chienne Athéna partiellement enterrée, attachée et recouvertes de pierres, promise à une lente agonie dans les bois si ce promeneur n'était pas passé par là et ne l'avait pas sauvée. La petite dogue de Bordeaux âgée de dix ans et souffrant de rhumatismes a pu être sauvée grâce à des vétérinaires. Confiée à la SPA, elle a retrouvé depuis peu une famille d'accueil qui en prend grand soin.

Le maître cruel risque 2 ans de prison

Retrouvée en état de choc, avec une fièvre à 42° qui aurait pu lui être fatale, Athéna aurait perdu la vie si Pedro Dinis, son sauveur, ne l'avait pas trouvée et secourue. Athéna étant tatouée, son véritable propriétaire a pu être retrouvé. C'est un jeune homme de 21 ans, qui nie les faits et explique que la chienne s'était sauvée, une version qui a beaucoup de mal à convaincre. Une pétition demandant à ce qu'il écope de la peine maximale possible (2 ans de prison et 30 000 euros d'amende) lors de son procès, prévu pour mars 2016 au tribunal de Versailles, a réuni plus de 500 000 signatures.

Un foyer pour finir sa vie

Athéna a été confiée à une association partenaire de la SPA, SOS dogues de Bordeaux , spécialistes de cette race, qui a reçu des centaines de demandes d'adoption, selon Closer.fr. Mais la chienne reste pour l'instant aux côtés des présidents de l'association, Jean-Pierre et Raymonde Delfosse, car Athéna ne peut être adoptée par un nouveau maître tant que le procès n'a pas eu lieu. Raymonde confie qu'Athéna est très caline et la suit en permanence. Elle devrait donc finir sa vie dans la tranquilité, très loin du sort atroce qui lui était promis.

Découvrez d'autres histoires qui font le buzz dans notre revue de web :
>> WTF : pour grossir leurs seins, elles ont recours à une technique... digne des vampires !
>> Cette femme ne peut s'empêcher de manger des éponges, jusqu'à VINGT par jour
>> Après un cancer à 23 ans et une ablation des seins, elle transforme sa poitrine en oeuvre d'art