Vous avez notamment pu la voir dans les films Ce dont rêve les filles, She's the man ou encore Easy Girl. Amanda Bynes faisait partie des actrices stars du début des années 2000. Mais à cause d'une grosse dépression et de ses addictions aux drogues, elle a arrêté sa carrière. Désormais guérie, elle s'est confiée pour la première fois sur sa période sombre qui a duré des années.

"Je suis tombée en profonde dépression"

Amanda Bynes fait la Une du numéro de Paper du mois de décembre 2018. L'actrice américaine aujourd'hui âgée de 32 ans s'était fait connaître en 2002 avec son rôle d'Holly dans la série Ce que j'aime chez toi. puis elle avait enchaîné les films, de Méchant menteur (avec Frankie Muniz le héros de Malcom) à Ce dont rêve les filles (avec Colin Firth), en passant par L'amour à la dérive, Miss Campus mais aussi Hairspray (avec John Travolta et Michelle Pfeiffer).

Mais rapidement, la star tombe en dépression et se met alors à se droguer. Son dernier film ? Easy Girl sorti en 2010, dans lequel Emma Stone tient le rôle principal. Depuis ce long-métrage, Amanda Bynes n'a plus rien tourné, forcée d'arrêter sa carrière. En cover du prestigieux magazine, l'ex princesse du grand écran est revenue sur cette terrible période de plusieurs années qui est aujourd'hui derrière elle.

Amanda Bynes a avoué avoir fumé de "la marijuana" à l'âge de "16 ans". Ensuite, "quand le film She's the Man (2006) est sorti je l'ai vu, je suis tombée en profonde dépression parce que je n'aimais pas me voir en garçon (l'héroïne se grime en son frère jumeau, ndlr)" a-t-elle indiqué, "Je ne l'ai jamais dit à personne". Très mal à l'aise avec son corps, se voir déguisée en homme la complexe encore plus. La comédienne cherche alors à se procurer de l'Adderall, un médicament qui permettrait de mincir.

"J'étais en mode : 'Bon, je dois mettre la main sur ce truc" a-t-elle expliqué, se souvenant "en avoir pris une poignée" en 2011 "et avoir eu la tête complètement détraquée. J'étais incapable de me concentrer sur mon texte ou de mémoriser quoi que ce soit". Après ça, c'est la descente aux enfers : "Plus tard, j'ai pris des ecstasy. J'ai essayé la cocaïne à trois reprises mais cela ne m'a jamais défoncée. Je n'ai jamais aimé ça. Cela n'a jamais été ma came. Mais j'ai vraiment abusé de l'Adderall".

"Je n'avais plus de but dans la vie"

Totalement droguée et en dépression, Amanda Bynes est évincée d'Hollywood et ne fait plus rien. "Je n'avais plus de but dans la vie. Je travaillais depuis toute petite et je ne faisais plus rien" a-t-elle raconté, "Je passais la journée à la maison à prendre de la drogue, regarder la télé et tweeter". La célébrité déchue s'entoure alors de personnes "minables". "Je consommais beaucoup de drogues et mon monde a commencé à devenir vraiment très sombre" a-t-elle ajouté.

Après ses frasques, une hospitalisation forcée et une mise sous tutelle (jusqu'en 2020), Amanda Bynes décide de reprendre sa vie en main. Désormais sobre depuis quatre ans, elle suit des cours au Fashion Institute of Design and Merchandising en Californie depuis presque une année. Son but ? Obtenir un diplôme en développement de produits pour dessiner sa propre collection de vêtements mais aussi revenir au cinéma.

"Mes jours d'addiction sont loin derrière moi" a-t-elle assuré, maintenant guérie, "Ça ne me rend pas triste et ça ne me manque pas parce que je me sens très honteuse de la manière dont les drogues m'ont fait agir".

Amanda Bynes
Amanda Bynes : dépression, drogues... L'actrice revient pour la 1ère fois sur sa descente aux enfers
Amanda Bynes: fini l'hôpital psychiatrique, elle défonce ses parents sur Twitter
Amanda Bynes : direction l'hôpital psychiatrique après de fausses accusations
Amanda Bynes accuse son père d'abus sexuel : "Il s'est caressé devant moi"
voir toutes les news de Amanda Bynes Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème