Patou, Jade et Séthanie sont fans de danse et chant. Et heureusement pour elles, les trois bombes ont eu la chance d'allier ces deux passions et de travailler avec des grands noms de la musique comme Sean Paul ou encore le roi du clash Booba avant d'être connues et de former le girlsband Adict. Mais en novembre dernie

Patou, Jade et Séthanie sont fans de danse et chant. Et heureusement pour elles, les trois bombes ont eu la chance d'allier ces deux passions et de travailler avec des grands noms de la musique comme Sean Paul ou encore le roi du clash Booba avant d'être connues et de former le girlsband Adict. Mais en novembre dernier, elles se sont lancées dans leur propre aventure en dévoilant leur premier single Dis moi tout. Pour l'occasion, elles se sont livré sur leur parcours mais surtout, leur vie personnelle.

Comment vous êtes-vous rencontrées ?
Patou
: On a un parcours assez différent chacune, mais ça reste toujours dans le chant et la danse. C'est vrai qu'on a pu pratiquer ça de manière professionnelle, du coup on a eu l'occasion de se croiser sur différents événements. Puis après il y a des liens qui se sont créé. On a appris à se connaître et on s'est rendu compte qu'on avait les mêmes passions. Alors on s'est dit pourquoi pas faire quelque chose ensemble.
Séthanie : C'est vrai que ce n'est plus trop commun les girlsband, donc on s'est dit que ce serait quitte ou double. Mais on a voulu tenter l'aventure.

Pourquoi avoir choisi Adict comme nom ? C'est par rapport à la drogue ?
Séthanie
: On se drogue oui. (rires)
Jade : Non en fait on a choisi le nom du groupe Adict tout simplement parce qu'on est addict à la danse, on est addict au chant. Au début on ne trouvait pas de nom et au final ça s'est fait tout seul. On était en train de manger entre nous on s'est dit 'mais pourquoi pas Adict ?'.
Patou : C'était le meilleur mot pour retranscrire ce qu'on ressent, ce qu'on aime.

Être des bombes comme vous, ça aide pour trouver une maison de disques ?
Jade
: On ne va pas se le cacher, ça aide. Mais après on a surtout misé sur la mode parce qu'on a voulu que le groupe soit danse, chant et mode. En tout cas nous ça nous aide pour véhiculer l'image qu'on a envie de donner.
Patou : Et aussi je pense que l'idée qu'on a voulu apporter elle ne s'est pas trop faite en France. On n'a jamais vu de girlsband qui dansait vraiment ou chantait vraiment. Donc je pense que l'idée en elle-même a plu et qu'ils se sont dit 'pourquoi pas'.

Pourquoi avoir choisi un style zouk/rnb pour votre premier single Dis moi tout ? Vous n'aviez pas peur que ça fasse trop cliché trois belles nanas qui parlent d'amour ?
Séthanie : Bah justement on a quand même cassé ce son zouk avec le clip. Beaucoup de gens m'ont dit que le clip n'avait rien à voir avec la chanson. Nous on a eu un coup de foudre pour ce titre quand il nous a été présenté.
Patou : Pour ne pas rentrer dans une image zouk, on a voulu partir sur quelque chose de complètement différent par rapport aux paroles. Parce que quand on l'entend, on s'attend à voir un clip où la fille chuchote à l'oreille de son copain. Après c'est vrai qu'il y a pas mal de gens qui peuvent être surpris mais c'est un choix volontaire. Et c'est vrai qu'il y a beaucoup de sonorités très tropicales, mais on reste quand même beaucoup dans tout ce qui est pop/rnb.

Vous avez misé sur le côté sexy pour votre premier clip, c'est pour attirer plus de mecs ?
Séthanie : C'est sûr qu'à travers ce clip on a envie de plaire. On sait bien qu'une fille sexy, mais sans vulgarité, super glamour qui danse un peu street ça attire un peu l'oeil. Mais notre but premier n'était pas d'attirer les garçons.
Jade : On est féminine et sexy. Tous les jours on va avoir ce côté femme et c'est ce qui nous reflète le mieux.

Vous avez un projet d'album en route ?
Séthanie
: On est en plein dedans et il devrait sortir courant 2013. On est en studio, on écoute, on propose nos idées, on essaie de poser nos voix, choisir les bons sons pour pouvoir fournir un album avec des sons divers. On veut vraiment faire un mix de tout.
Patou : C'est aussi par rapport à nos différentes influences musicales. C'est vrai qu'on s'accorde bien, mais chacune à son univers et on veut que dans cette album il y ait un peu l'univers de chacune.

Est ce que en voyant les Spice Girls, vous vous êtes dit que vous vouliez être comme elles ?
Jade : Moi pas du tout. Je ne me suis jamais reconnue à travers elle. J'ai toujours rêvé de chanter, mais je ne me suis jamais dis 'je veux être comme les Spice Girls'.
Patou : C'est vrai que je les écoutais beaucoup. Après je ne les prenais pas forcément comme modèle. Déjà je ne pensais pas du tout faire partie d'un girlsband un jour. C'est vrai que je caressais l'envie de chanter et danser, mais pas dans un groupe. Mais je pense que finalement on s'est bien trouvé.
Séthanie : J'étais moins Spice Girls déjà. J'étais plus Destiny's Child. J'étais trop dans le hip hop aussi pour me visualiser dans un girlsband et les prendre comme modèle. Mais après c'est vrai que comme toutes les petites filles sous la douche j'ai essayé de chanter leurs tubes.

Justement, vous me dites que vous ne vous seriez jamais vues dans un girlsband, alors qu'est ce qui vous a poussé à en devenir un ?
Jade
: Notre complicité. On s'est dit on s'entend bien, on a les mêmes passions donc on va faire de cette passion et de cette envie un groupe.
Séthanie : C'est différent d'être un groupe. On peut partager nos idées, partager nos émotions à travers l'écriture, une choré ou un son. Peut-être qu'avant on ne le visualisait pas comme ça, mais je pense qu'être à trois c'est une force.

Qu'est ce que vous pensez des chanteurs qui vont à la Star Ac, Nouvelle Star... ?
Patou : J'imagine que quand ils y vont, ils ne sont pas réellement conscients de leur niveau, de leur talent, donc se confronter comme ça à des personnes plus ou moins qualifiées, je pense que c'est super courageux. Après moi je ne pense pas que je l'aurais fait, je les admire. C'est bien de se mettre en avant comme ça.
Séthanie : Je pense que c'est une question de choix. Moi j'ai ma belle-soeur qui est une chanteuse de jazz ne fera jamais ce style d'émission parce qu'elle ne se voit pas faire des reprises. C'est une question de choix et d'envie dans la musique.

L'avenir ne vous faire pas peur vu que généralement, les groupes se séparent plus ou moins rapidement ?
Jade : On vit vraiment le moment présent en fait. On profite de cette passion et de cette envie que l'on a parce qu'au jour d'aujourd'hui, vivre de ce qu'on aime, c'est une chance. Faut profiter et pas se dire 'mais est ce que elle elle va partir ?'.
Séthanie : Dès le début on s'est mis d'accord. Quand on a voulu créer ce groupe on s'est clairement dit 'c'est pas demain tu t'en vas'.

Que pensez- vous du retour des Destiny's Child ?
Patou : On les adore, on est super contente de leur retour. Il faudrait que l'on écoute leur nouveau single d'ailleurs.

Est ce que si vous faisiez un battle contre elle sur Just dance ou Zumba, vous pourriez leur mettre une raclée ?
Séthanie : Ah non moi je ne mets pas à leur niveau. Elles sont trop loin ces filles. Pour moi c'est un modèle. C'est vraiment des showgirls. Mais pas de battle, moi je me couche.
Jade : Non on ne dansera pas contre elles, on dansera avec elles.

Avez-vous une idole ?
Jade : Moi Rihanna. J'adore ses textes, ses titres. J'aime tout chez elle.
Patou : Je n'ai pas d'idole en particulier, mais c'est vrai que j'aime beaucoup Alicia Keys. Je pense qu'elle est très complète en tant qu'artiste.
Séthanie : J'ai été bercée par Michael Jackson. Que ce soit niveau danse, de la voix ou de ses performances sur scène. C'est la perfection pour moi.

Comment en êtes-vous venues à danser pour des stars comme Sean Paul ou Booba ?
Séthanie : Moi j'ai commencé la danse toute petite. Je suis entrée dans le monde du hip-hop, j'ai fini mes études et je me suis dit 'je veux vraiment faire ça de ma vie'. Après pour nous toutes, on a passé des castings, on s'est fait remarquer dans le milieu et après ça va vite.

Êtes vous aussi romantiques et douces que vous le dites dans votre single Dis moi tout ?
Séthanie : Moi je suis romantique. Pour moi la vie se résume à l'amour.
Patou : Je suis une grosse relou, mais je pense que je suis romantique quand je suis en couple.
Jade : Je suis trop romantique.

Comment vous décririez-vous ?
Séthanie : Je suis quelqu'un de très perfectionniste. Je suis assez dure avec moi-même et avec les gens. Après ce n'est pas forcément négatif. C'est juste que je sais ce que je veux et où je veux aller.
Patou : Je suis une personne qui prend beaucoup de recul. Je déteste prendre une décision sans avoir réfléchi aux solutions avant. Je n'aime pas me perdre. Après je pense que je suis assez douce de nature, mais quand ça clash, ça clash.
Jade : Je suis douce, je pense être super souriante. C'est très rare que je m'énerve aussi mais quand ça arrive ça part dans tous les sens.

Est-ce que vous seriez prêtes à sortir avec un voyou parce que dans votre chanson on peut entendre : "raconte moi ton passé sur ta vie de voyou" ?
Séthanie : Moi je fonctionne au coup de coeur. Voyou pas voyou, bourgeois pas bourgeois peu importe. Mais j'aime bien les mecs couleur caramel, cheveux longs et bruns avec des tresses.
Patou : Je pense que c'est à un certain degré parce que j'aime bien avoir un certain équilibre que ce soit dans ma vie de tous les jours ou dans mon couple. Après on ne peut jamais contrôler ce qui nous arrive, mais si là je devais vous dire si je me verrais avec un voyou, je vous dirais non.
Jade : Pour ma part c'est un peu pareil que Patou là tout de suite je dirais non. Après ça se fait avec l'attirance pour la personne, au coup de coeur.

Quels sont vos fantasmes inavoués ?
Patou : Moi ce serait d'avoir une piscine de chocolat.
Séthanie : Manger sans prendre un gramme.
Jade : Partir tout le temps en voyage.

Vous pouvez balancer un secret ou un dossier sur vous ?
Patou : Alors j'ai une cicatrice sur le front. En fait quand j'étais petite, j'avais une copine avec laquelle je jouais qui souriait et qui avait les dents un peu en avant. Je me suis retournée et bim, elle m'a planté sa dent et je me suis retrouvée en sang avec au final une cicatrice au milieu du front.
Séthanie : Mon petit secret c'est que j'étais une petite boulette quand j'étais jeune, presque obèse. A l'âge de 3-4 ans j'étais très très très grosse.

Quelle est la meilleure chanteuse et danseuse du groupe ?
Patou : On va laisser les gens se faire leur avis. On a chacune une spécialité ou un truc que l'on préfère, mais on ne peut pas s'auto-juger.

Quelle chanson aimez-vous chanter sous la douche ?
Jade : Diamonds de Rihanna
Séthanie : Fucking Problem de A$ap Rocky
Patou : Swimming Pool de Kendrick Lamar

Qu'est ce que vous aimez regarder à la TV ?
Séthanie : Je ne regarde pas la télé. Je n'en ai pas. Du coup je ne suis pas vraiment au courant de ce qu'il se passe. C'est pas bien. Mais je lis beaucoup.
Patou : Ma télé est tout le temps allumée, mais je ne la regarde pas vraiment. J'aime bien l'avoir en fond. Après ça m'arrive de la regarder mais quand je tombe sur un programme qui m'intéresse. Mais j'aime un peu tout. Télé-crochets, infos, films.
Jade : J'adore regarder les concerts, l'actu musicale et en ce moment je regarde souvent les replay de la Star Academy. J'aime bien écouter les conseils que donnent les profs aux élèves et voir comment les candidats ont évolué.

Qu'aimeriez vous dire à vos fans ?
Séthanie : Tout d'abord merci de nous soutenir, qu'ils nous suivent encore et encore et on espère que tout le travail qu'on fournit aujourd'hui va leur plaire.

Jade : On a vraiment fait notre truc en mode kiff et on ne s'attendait pas à avoir d'aussi bons retours. Ça nous donne de l'ambition pour les prochains titres que l'on va sortir. On se dit qu'il y a vraiment un public qui nous attend, qui ont aimé Dis moi tout et on ne veut pas les décevoir. On espère faire quelque chose d'encore mieux pour eux.
Patou : C'est vrai que ça motive beaucoup. Si on a déjà un petit public qui nous soutient, ça fait vraiment chaud au coeur.

Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purefans News / Adobuzz.com