Abi (The Voice 2020) sauvé aux côtés de Baby J et Verushka : "je suis limite intimidé" (interview)
Abi (The Voice 2020) sauvé aux côtés de Baby J et Verushka : "je suis limite intimidé" (interview)
Pascal Obispo était le dernier coach de The Voice 9 à faire son choix : suite aux derniers K.O de ce samedi 25 avril 2020, il a décidé d'emmener Baby J, Verushka et Abi aux lives de la demi-finale qui devraient se dérouler au Palais des Sports. En interview pour Purebreak, Abi s'est confié sur son aventure, son manque de confiance en soi et sur les autres talents.

Purebreak : Pourquoi as-tu décidé de participer à The Voice ?

Abi : J'ai vu ça comme une opportunité. J'essaie de changer ma manière de voir les choses, de passer de 'je suis trop nul, c'est pas la peine, ça vaut pas le coup' à 'j'ai rien à perdre, c'est une belle opportunité qui se présente, je vais tenter, on va voir ce que ça va donner'. C'est comme ça que je me suis retrouvé à The Voice, en essayant d'adopter ce point de vue là. J'y avais déjà pensé les années précédentes et, à chaque fois, j'allais faire un tour sur Youtube pour regarder ce que les candidats avaient fait les saisons précédentes et je me disais que c'était trop chaud, que je n'avais pas le niveau. Comme toujours, mais maintenant j'y suis et je n'ai rien à perdre, je suis dans le coeur de l'ouragan et je vis les choses à fond, quoiqu'il arrive.

Quel genre de messages reçois-tu depuis le début ?

Honnêtement, je reçois des messages qui me touchent beaucoup. Ce qui revient beaucoup c'est l'histoire de la confiance en soi. Beaucoup de gens se voient en moi parce qu'ils n'ont pas beaucoup confiance en eux ou qui me disent justement 'prends confiance en toi, tu mérites bien plus que ce que tu penses'. J'ai tout un tas de messages qui me soutiennent et qui m'apportent un amour que je ne pensais pas recevoir. Je ne dirais pas que ça joue sur la confiance en soi dans le sens où je me dis d'un coup 't'es trop fort' mais ça me pousse petit à petit à me dire, dans les moments où je suis au plus bas et où je me dis que je ne suis pas assez bon, qu'il y a au moins des gens qui apprécient ce que je fais. Je me dis que ça vaut le coup de continuer de me donner à fond pour être à la hauteur de tout l'amour et le soutien qu'ils m'apportent.

J'ai eu la chance d'arriver jusque là, c'est super. Si je m'arrête là, c'est déjà très bien.

C'est dans cet état d'esprit là que tu es allé aux K.O. ?

En vrai, c'est un petit peu ça. Je me suis dit 'j'ai eu la chance d'arriver jusque là, c'est super. Si je m'arrête là, c'est déjà très bien. Je vais faire ce que j'aime, je vais m'amuser et je vais essayer d'être satisfait de ma prestation, c'est le plus important au final'.

Pourquoi avoir choisi le titre Another day in paradise de Phil Collins pour les K.O. ?

C'est comme pour tout dans la vie. Des fois, tu as des connexions avec des gens, des choses, et c'est pareil avec cette musique. Elle ne serait pas dans mon répertoire habituellement, je ne me vois pas la chanter de manière régulière, et pourtant, c'est une musique avec laquelle je ressens une connexion particulière. Je me suis dit que j'allais tenter quelque chose dessus, avec tout le danger et tout ce que ça implique, d'essayer d'apporter quelque chose de magique tout en restant fidèle à moi-même.

Je n'avais même pas pensé au cas de figure où Pascal Obispo buzzerait

Tu t'attendais à ce que Pascal Obispo te choisisse ?

Très honnêtement, je n'avais même pas pensé au cas de figure où Pascal Obispo buzzerait. Quand il l'a fait, j'étais en mode 'waouh' et j'ai contenu tout ce qu'il y avait en moi d'excitation et de surprise mais c'était intense.

Il pense que tu n'es qu'à la moitié de ce que tu peux montrer, tu es d'accord ?

Je compte toujours donner le max, c'est toujours le but. Après, quand on est dans un milieu artistique quelconque, on a très souvent ce perfectionnisme qui nous pousse toujours à aller un peu plus loin et j'ose espérer qu'il a raison ! A mes yeux, je me dis que j'ai encore beaucoup de chemin à faire donc, pour moi, peut-être qu'il a raison et j'aimerais qu'il ait raison (rires).

Qu'est-ce que tu penses de son choix de garder Baby J et Verushka plutôt que les autres ?

Ce n'est pas que j'ai pleuré, c'est qu'il y avait beaucoup de poussière sur le plateau et mes yeux étaient mouillés... Dans notre équipe, on était très soudé et ça m'a fait mal d'en perdre et, d'un autre côté, forcément, j'étais heureux d'en garder certains. Je suis très heureux qu'il les ait choisies elles, parce qu'elles ont un talent fou et le méritent. Je ne sais pas pourquoi mais je suis content qu'il y ait des femmes qui soient arrivées jusque là, je trouve que c'est une bonne chose. Je suis heureux que Pascal ait pris ces décisions là, même si j'ai aussi le coeur brisé de perdre d'autres camarades.

Je me sens intimidé à côté de Baby J et Verushka, ce sont 2 grandes femmes qui envoient

Qui redoutes-tu le plus entre les deux ?

Ca, c'est une très bonne question. Peut-être que je n'ai pas la bonne mentalité mais je les vois comme des alliées du coup j'ai du mal à les redouter, mais ce qui est sûr c'est que je suis impressionné par leur niveau et par ce qu'elles ont. Je me sens limite intimidé parce que je suis à côté de deux grandes femmes qui envoient. Je me sens tout petit à côté.

Qui est The Voice pour toi cette année ?

J'étais justement en train de me demander entre qui ça se jouait pour la finale. Je suis parti sur un nom, puis 2, puis 3, 4, 5... parce que le niveau est tellement incroyable. Ils ont chacun un truc qui envoie du lourd. Par exemple, il y a Terrence qui envoie incroyablement au niveau de la voix, Tom Rochet qui n'a pas forcément l'habitude de la scène et qui pourtant a son truc et envoie du lourd, et puis il y a Verushka, Baby J, et tout le monde, qui ont ce truc particulier. Je suis impressionné et honoré même de pouvoir être arrivé jusque là aux côtés de ces grands artistes et de ces grandes voix.

Tu fais partie des favoris...

Je me dis 'waouh, que me vaut cet honneur ?'. Sur certaines saisons, il y a un ou deux favoris, mais là on n'a jamais été autant à être favori. Antoine Delie, Maria, Baby J, Verushka,... tous sont favoris, et c'est ouf que je sois dans le lot !

Je prends les choses comme elles viennent, le but c'est de kiffer

On ne sait pas encore quand auront lieu les demi-finales, ça t'inquiète ?

Je vais faire comme j'ai fait jusque-là, je ne pense pas à The Voice en dehors de The Voice parce que, sinon, je peux devenir fou et m'arracher les cheveux en me demandant comment je peux faire les choses bien. Je prends les choses comme elles viennent, le but c'est de kiffer. S'il y a une chose que j'attends impatiemment, c'est surtout de voir les autres, de pouvoir les écouter, chanter avec eux, partager. En attendant, je profite du confinement (que je vis plutôt bien car je suis plutôt casanier/solitaire) pour faire de la musique. J'e m'entraîne à écrire en français, à composer. Une chose que je fais et qui me prend énormément de temps (je ne pensais pas), c'est répondre aux messages, car il y en a énormément.

Tu as hâte de chanter au Palais des Sports ?

Avec la pression et le recul, peut-être que, quand j'y serais, je me dirais 'j'ai envie de disparaître de la surface de la Terre' (rires). J'ai hâte de voir cette expérience et de continuer à vivre l'expérience The Voice parce que c'est vrai que c'est quelque chose d'incroyable à vivre.

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice Kids 2020 en approche : les premières images avec Kendji Girac dévoilées
Abi (The Voice 2020) vainqueur : "je me disais que j'avais peut-être volé la place à quelqu'un"
Gagnant de The Voice 2020 : Abi sacré vainqueur
Gustine en finale de The Voice 2020 : "ça me dérange qu'on dise que j'ai volé la place de Toni"
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème