Abercrombie & Fitch refuse désormais de produire des vêtements au-dessus de la taille 38
2 photos
Voir le diapo
Abercrombie & Fitch a désormais mauvaise réputation. Suite à la polémique déclenchée par l'annonce de l'arrêt de la production des vêtements au-dessus de la taille 38, son PDG Mike Jeffries a tenté d'apaiser les esprits dans une note publiée sur Facebook. Il tente de se rattraper... tant bien que mal.

Mike Jeffries doit regretter ses propos prononcés en 2006. Il y détaillait l'image de marque Abercrombie & Fitch, s'adressant uniquement à des "gens jeunes, beau et cool" et se vantait de n'embaucher dans ses magasins que des vendeurs beaux et musclés. Mais c'est l'annonce de l'arrêt de la production des vêtements au-dessus de la taille 38 qui a véritablement suscité l'indignation.

Explications sur Facebook

La restriction de taille ainsi que les propos de Mike Jeffries ont entraîné un véritable raz-de-marée sur la toile. Pour tenter de calmer les consciences, le PDG d'Abercrombie & Fitch a décidé de s'exprimer via la page Facebook de la marque. Il insiste sur le fait que ses propos datant de 2006 ont été "décontextualisés" et s'explique : "Je regrette que mes mots aient été interprétés de façon à offenser une partie de la population" Puis il poursuit : " Mais A&F est une marque ambitieuse, qui comme la plupart des marques cible son marketing sur un segment particulier de consommateurs". "Nous sommes totalement opposés à toute forme de discrimination" assure-t-il pour conclure.

La polémique enfle

Cependant la polémique a eu le temps de gonfler entre temps. Un internaute, visiblement agacé par les propos du PDG a même eu l'idée de contrer la stratégie de la marque en distribuant des vêtements griffés A&F à des SDF. Et pas sûr que les explications de Mike Jeffries suffisent à éteindre la controverse.

News
essentielles
sur le
même thème