A Cure For Life : bande-annonce
Dan DeHaan est à l'affiche du film le plus flippant de la semaine. A Cure For Life, signé du réalisateur de Pirates des Caraïbes et de Le Cercle - The Ring, marquera ses spectateurs de par son ambiance horreur gothique. PureBreak a eu l'occasion de rencontrer Dan DeHaan afin de discuter de cette expérience cinématographique.

Dans A Cure For Life, Dan DeHaan (Chronicle, The Amazing Spider-Man, Valérian) est Lockhart, un jeune trader ambitieux et sans scrupules chargé par les dirigeants de la compagnie qui l'emploie d'aller dans une cure thermale en Suisse pour ramener Pembroke, le grand patron. À peine arrivé dans ce château, il découvre une étrange ambiance. Et une mystérieuse jeune fille (Mia Goth). Cette cure cache des pratiques occultes et maléfiques qu'il va découvrir à ses risques et périls...

Réalisé par Gore Verbinski (les trois premiers Pirates des Caraïbes et la version US bien flippante de The Ring), A Cure For Life est un conte horrifique inventif et bourré de twists qui enchantera les amateurs de sensations fortes et ceux qui aiment être surpris au cinéma.

PureBreak a rencontré Dan DeHaan que l'on retrouvera cet été dans Valérian de Luc Besson.

Dan Dehaan en interview avec PureBreak.
Dan Dehaan en interview avec PureBreak.

Es-tu un amateur de films d'horreur ?

Je suis fan des classiques de l'horreur dont s'inspire A Cure For Life. Gore Verbinski a été inspiré par ce cinéma des seventies. Il voulait réaliser un film qui lui rend hommage tout en étant moderne. Pour la préparation de mon rôle, il m'a demandé de regarder quelques classiques comme The Shining, Rosemary's Baby, Damien la Malédiction, le Locataire, Fenêtre sur Cour. Ces films méritent leur légende. Leur peur est travaillée, réfléchie. Ce n'est pas une terreur ordinaire mais une terreur plus sournoise qui reste avec toi bien après le générique de fin. C'est ce que l'on vise avec A Cure For Life.

Tu es malmené tout au long du film. Quelles ont été les scènes les plus difficiles à tourner ?

Celles sous l'eau. J'ai dû rester deux semaines dans une cuve remplie d'eau. J'étais épuisé. J'étais attaché avec un harnais afin que mon corps reste horizontal et je devais respirer à travers un tube à oxygène. Je n'avais rien pour me protéger le nez ou les yeux. C'était très intense et très difficile physiquement. Etre un acteur peut être très physique.

N'était-ce pas étrange de tourner un film comme Cure For Life avec un réalisateur qui s'appelle Gore et une partenaire qui s'appelle Goth (Mia Goth) ?

Si bien sûr (rires). J'y ai pensé. Gore a un sacré bon prénom pour réaliser ce genre de film. Il était né pour ce poste.

A Cure For Life : photos du film avec Dan Dehaan
A Cure For Life : photos du film avec Dan Dehaan

As-tu peur des anguilles ? Tu as quelques scènes assez intenses avec elles.

Oh oui. Les anguilles sont flippantes. Certaines ont été ajoutées en post prod et d'autres étaient vraies. Mais je ne recule jamais devant la difficulté quand un scénario me plait. Je recherche le défi. C'est ce qui est excitant. C'est ainsi que l'on progresse dans ce métier. Mais oui, j'ai peur des anguilles.

Qu'est ce qui t'effraie le plus ?

Les montagnes russes. J'en ai une peur absolue. J'ai toujours l'impression que je vais mourir quand je monte dessus.

A Cure For Life joue la carte du mystère. Alors que la plupart des films actuels se dévoilent intégralement dans leur bande-annonce, celle de A Cure For Life survole le contenu du film.

Oui. Après avoir regardé la bande-annonce, si tu penses avoir vu le film, ce n'est pas le cas. Il y a tellement de twists et de surprises. Jusqu'à la fin, le mystère reste entier. C'est ce qui m'a plu. Je trouve ce film vraiment original et atypique. J'espère que le public le découvrira comme il le mérite. Cela permettra de faire d'autres films différents et qui surprennent.

Que peux-tu nous dire de Valérian qui sort cet été?

Ce qui est cool à propos de Valérian, c'est son originalité La plupart des grosses productions dans le genre n'ont pas ça. Elles sont toutes formatées et frileuses à l'idée de prendre des risques. En étant pas associé à un studio américain, Valerian a pu développer une vie qui n'appartient qu'à lui. Un film dans une franchise aux Etats-Unis ne pourrait pas avoir cette liberté. Il y a trop d'intervenants qui veulent imposer leur conception du projet. Je me suis tellement amusé lors du tournage de ce film de Luc Besson. J'espère que les gens qui le verront s'amuseront tout autant. Attendez-vous à être surpris.

Quels étaient tes héros adolescent ?

J'adorai et j'adore toujours Philipp Seymour Hoffman, Al Pacino, James Dean. Ce sont mes trois favoris.

A Cure For Life est actuellement au cinéma

A Cure For Life : photos du film avec Dan Dehaan
A Cure For Life : photos du film avec Dan Dehaan
News
essentielles
sur le
même thème