30 000 offres de stages bientôt proposées aux étudiants sur 1jeune1solution
30 000 offres de stages bientôt proposées aux étudiants sur 1jeune1solution
Faire ses études en 2021, ça n'a rien d'un cadeau. Aussi, afin d'aider les étudiants à valider leurs cursus, le gouvernement va profiter du site 1jeune1solution pour mettre en ligne 30 000 nouvelles offres de stages. Et ce n'est pas tout.

Trouver un stage en temps normal, c'est déjà une galère monumentale. Trouver un stage en pleine période d'épidémie de Covid-19 + de crise économique, c'est un véritable parcours du combattant. Entre les boîtes qui ont fermé, les patrons trop occupés pour répondre aux demandes ou des conditions qui ne sont plus favorables à l'accueil de stagiaires (notamment avec le télétravail), les étudiants - déjà bien touchés par la situation actuelle, se heurtent à nouveau à un véritable problème.

30 000 stages à venir en mars

Face à cela, Jean Castex a promis que le gouvernement fera très rapidement évoluer la situation afin de sauver les études d'un plus grand nombre. Présent à Bordeaux ce vendredi 19 février 2021, le Premier ministre et ses conseillers ont ainsi révélé que la fameuse plateforme 1jeune1solution jouera un rôle crucial dans les jours à venir.

De quelle façon ? Alors que 100 000 offres de stages seraient déjà en ligne sur le site, celui-ci mettra en place, dès le 1er mars prochain, une bourse de stages avec, à la clé, près de 30 000 nouvelles offres étendues aux quatre coins de la France. A travers cette action, le gouvernement espère déboucher rapidement de nombreux cas alors que la fin de l'année scolaire approche (déjà) à grands pas. Néanmoins, les domaines concernés et la proportion par région n'ont pas été précisés, de même que l'on ne sait pas encore si d'autres stages seront rapidement ajoutés ensuite. Autant dire qu'il faudra passer son temps sur le site pour ne rien louper !

Le gouvernement veut assouplir les conditions

Par ailleurs, le gouvernement ne s'arrêtera pas là. Tandis que la crise actuelle est partie pour durer encore un moment, Jean Castex, Elisabeth Borne (Ministre du Travail) et Frédérique Vidal (Ministre de l'Enseignement supérieur) vont également réfléchir à un plan d'action pour favoriser l'intégration de ces jeunes au monde du travail.

Aussi, là où les écoles sont souvent assez strictes en matière de stages, l'Etat semble vouloir tout faire pour assouplir les conditions à remplir afin de valider les cursus. Au programme ? En plus de faciliter les stages à distance souvent mal vus, ce sont des décalages dans les dates ou encore la mise en place d'expériences dans des branches voisines (hôtellerie à la place de la restauration par exemple) qui devraient être proposés ! Un dernier point qui n'est pas bête quand on sait que de nombreux secteurs d'activité pourraient ne pas rouvrir avant un long moment.