2 photos
Voir le diapo
Une fois de plus, Mark Zuckerberg voit un de ses anciens "amis" lui réclamer sa part de l'énorme gâteau qu'est Facebook. Cette fois, le patron de l'indétrônable réseau social pourrait y perdre gros, très très gros. Les détails sur Purefans News by Adobuzz. Crédit : D.R.

Une fois de plus, Mark Zuckerberg voit un de ses anciens "amis" lui réclamer sa part de l'énorme gâteau qu'est Facebook. Cette fois, le patron de l'indétrônable réseau social pourrait y perdre gros, très très gros. Les détails sur Purefans News by Adobuzz.


Crédit : D.R. Facebook

Mark Zuckerberg pourrait perdre la moitié des parts de la société Facebook, soit la somme astronomique de 25 milliards de dollars selon les estimations des médias US. Tout ça à cause d'un seul homme, prénommé Paul Ceglia.

L'homme affirme en effet être celui qui aurait commandé le site Facebook (alors nommé "The face book") à Mark Zuckerberg, en 2003. A l'époque, un pacte entre les deux hommes établissait selon Ceglia que chacun possèderait 50% des parts du site.

Ridicule ? C'est ce qu'affirme la direction de Facebook, qui nie catégoriquement ces accusations et n'hsite pas à parler de "procès frauduleux intenté par un repris de justice" dont elle a "hâte de (se) défendre au tribunal".

Oui mais voilà, Paul Ceglia aurait des preuves de toute cette histoire, à travers des mails échangés avec Mark Zuckerberg. Sûr de lui, il a carrément saisi la justice et transmis les dites preuves au tribunal ce lundi 11 avril.

Le site Business Insider s'est justement procuré ces fameux mails. S'ils sont vrais, ils pourraient clairement donner raison au plaignant. En juillet 2004, Zuckerberg aurait par exemple écrit : "Je suis vraiment désolé de m’être comporté ainsi. Donne-moi ton adresse pour que je puisse t'envoyer 2 000 $ en dédomagement. (...) Je n’ai pas le temps de développer ton site, je sais que j’ai promis de le faire".

Après s'être "débarrassé" légalement des jumeaux Winklevoss, Mark Zuckerberg et Facebook ne seront pas restés tranquilles bien longtemps. Affaire à suivre...
 

Jesse Eisenberg
‎Insaisissables 3 : Jesse Eisenberg et ses magiciens de retour dans une suite "très spéciale"
Vivarium : "C'est mieux qu'un épisode Black Mirror" selon Jesse Eisenberg (Interview)
Superman : Jesse Eisenberg de retour en Lex Luthor au cinéma ? Il se confie
Insaisissables : quand la magie opère (CRITIQUE)
voir toutes les news de Jesse Eisenberg Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème