Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
C'est ce mercredi 16 novembre 2022 que le Weekly Shônen Magazine a publié le chapitre 278 de Tokyo Revengers aka... la fin du manga (disponible en France via Glénat). Malheureusement pour Ken Wakui - son auteur, la conclusion des aventures de Takemichi ne plait pas vraiment aux fans, considérée comme trop classique/clichée avec sa happy ending.

La date était connue de tous les fans, c'est ce mercredi 16 novembre que le manga Tokyo Revengers a pris fin au Japon (il faudra patienter encore de longs mois avant de la découvrir en France grâce à Glénat). Une conclusion très attendue qui n'a finalement réservé aucune surprise. Et pour cause, probablement marqué par la polémique autour de la conclusion mi-frustrante / mi-WTF de L'Attaque des Titans, Ken Wakui a privilégié la sécurité à la prise de risques.

Une fin heureuse pour Tokyo Revengers

Résultat ? Le mangaka est resté fidèle aux prémices de son histoire avec la mise en place d'une happy ending (attention spoilers). Alors que Takemichi voyageait initialement dans le passé pour sauver la vie d'Hinata - son ex-petite amie qui se retrouvait victime collatérale d'une guerre de gangs dans le présent, la mission du jeune homme s'est donc révélée concluante au terme du dernier chapitre ponctué par un mariage. C'est la morale de l'intrigue : l'amour est plus fort que tout. C'est mignon.

De même, là où son retour en arrière avait permis à Takemichi de se lier d'amitié avec les membres du Tokyo Manji-kai, il a également été confirmé que tout le monde (ou presque) s'en est sorti. Une belle nouvelle pour tous les fans de ces héros aussi stylés que badass, mais également une gigantesque claque. Pendant de nombreux chapitres, Ken Wakui n'avait pas hésité à plonger les personnages dans des intrigues aussi violentes que sanglantes, nous faisant comprendre que personne n'était à l'abri. Or, à trop profiter des concepts de voyage dans le temps et d'effet papillon pour effacer ces mêmes séquences, l'artiste a progressivement fini par ruiner l'impact de ses idées, ce que l'on a pu à nouveau constater dans ce dernier chapitre avec cette fin heureuse beaucoup trop facile et clichée.

Les fans blasés par la fin facile du manga

Là où le mangaka souhaitait faire le bonheur de tout le monde en offrant la conclusion la plus logique possible (quitte à être prévisible), il a finalement réussi à décevoir une grande partie des fans qui espéraient de leur côté une conclusion plus choquante et en accord avec l'univers des gangs, le tout porté par une plus grande créativité.

"Asy j'suis déprimé... J'ai vraiment l'impression que j'ai perdu mon temps à lire ce manga", peut-on aujourd'hui lire sur Twitter, tout comme "Le plus gros downfall de l'histoire du Japon", "Tokyo Revengers terminé et je peux affirmer avec joie que le dernier arc pue la merde et la fin chaotique digne de chronique Wattpad que n'importe quel gamin de 12 ans peu écrire" ou encore, "La fin de Tokyo Revengers, on dirait une fanfiction. C'est la fille de wakui qui a écrit le dernier chapitre ou quoi ?".

On espère que Ken Wakui n'ouvrira pas Twitter avant quelques semaines.

Pour l'anecdote, l'univers du manga est encore loin d'être terminé puisque Ken Wakui a déjà imaginé Tokyo Revengers Extra, un spin-off en 8 chapitres. Au programme ici ? L'histoire suivra les fondateurs du gang Tokyo Manji. Donc pas de suite, mais un prequel plutôt interressant.