Carla Bruni et Nicolas Sarkozy pendant la passation de pouvoir en mai 2012