Par Guillaume Poquet Journaliste
Voici ce qui se passe quand on demande à des garçons de frapper une fille.
Cette expérience sociale en pleine rue met en scène des garçons de 7 à 11 ans, à qui on demande de frapper une fille de leur âge, devant la caméra. Vont-ils s'exécuter ou faire appel à leur bon sens ?

Promouvoir la lutte contre les violences physiques faites aux femmes

La vidéo ci-dessus, filmée en Italie, a pour but de sensibiliser la population aux violences faites aux femmes de tous âges. Pour mettre en avant ce message fort louable, l'organisme à l'origine de ce clip posté sur YouTube a décidé de faire appel à des enfants italiens, âgés de 7 à 11 ans. Leur sont ainsi, dans un premier temps, posées plusieurs questions, telles que "Quel âge as-tu ?" ou encore "Que veux-tu faire plus tard ?" en guise d'introduction.

Survient alors une jeune fille, placée face aux garçons. Ces derniers vont désormais être invités à lui faire un câlin puis... A la gifler. Plusieurs fois, et "violemment" ordonne la voix off. Quelle fut la réaction de ces enfants ? Fort heureusement, aucun n'a franchi le pas ! A la place, chacun d'entre eux réagit de la plus admirable des façons, et déclare : "on ne frappe pas les filles", ou "je ne veux pas lui faire du mal !". Ouf, le monde est sauf. Vraiment ?

Le procédé employé pour faire passer ce message pose quelques questions : et si on demandait à ces enfants de faire la même chose, mais avec une récompense à la clé ? Le résultat serait-il identique ? Et cette assertion d'un des bouts de choux, frappante : "je ne veux pas la frapper parce qu'elle est jolie" ne reflète-t-elle pas une sensibilisation unilatérale et biaisée, en dédramatisant ainsi les violences qui peuvent être faites aux hommes ? Le traitement de cette vidéo pose ainsi de nombreuses questions, mais une chose est sûre : ces garçons semblent bien éduqués !

A découvrir également dans notre revue de web : Émouvant : ils offrent le plus extraordinaire des Noël à un SDF ! ; Ces choses qu'on pouvait faire quand on était enfant... et plus quand on est adulte ; Disneyland : il n'aurait jamais dû défier Gaston de "La Belle et la Bête" à un concours de pompes