Valérie Trierweiler n'a pas la langue dans sa poche. Après avoir créé la polémique avec un tweet sur Ségolène Royal en juin dernier, Valoche vient une nouvelle fois de prouver sa "liberté de penser" (big up à Florent Pagny) en poussant un gros coup de gueule contre... son propre employeur. Furieuse de se retrouver en p

Valérie Trierweiler n'a pas la langue dans sa poche. Après avoir créé la polémique avec un tweet sur Ségolène Royal en juin dernier, Valoche vient une nouvelle fois de prouver sa "liberté de penser" (big up à Florent Pagny) en poussant un gros coup de gueule contre... son propre employeur. Furieuse de se retrouver en photo aux côtés de François Hollande dans les pages de Paris Match, la Première dame n'a pas hésité à passer un coup de fil à son big boss pour se plaindre.

Valérie Trierweiler, épisode 28
Valérie Trierweiler et les médias, c'est toute une histoire. Mais la compagne de François Hollande n'est pas à du genre à s'en prendre seulement à la concurrence. Alors qu'elle a récemment porté plainte contre les deux journalistes auteurs de "La Frondeuse" ou encore qu'elle a fait condamner le magazine VSD pour une série de photos d'elle en maillot de bain, l'"ennemie" de Ségolène Royal a cette fois décidé de s'attaquer à Paris Match, magazine pour lequel elle travaille depuis des années.

"Journal de m*rde"
Selon Le Canard Enchaîné, la First Lady aurait ainsi appelé Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match, pour lui lancer : "Je viens de découvrir ton journal de merde !". Star malgré elle d'un reportage photos consacré à une balade amoureuse du couple locataire de l'Elysée (publié dans le numéro du 7 février), Valérie Trierweiler n'aurait pas caché sa colère face aux "photos de m*rde" d'un Paris Match qui ne fait "que de la merde". Un exemple (ou pas) pour tous les salariés qui ont déjà voulu régler leurs comptes avec leur patron.

La Première dame assume son coup de gueule, mais nie les gros mots
Ce nouveau coup de sang, Valérie Trierweiler ne le nie pas. Par contre, celle qui assume enfin son rôle de Première dame dément avoir tenu des propos aussi virulents. "Elle a protesté mais dans des termes plus courtois", a assuré son chef de cabinet au Canard Enchaîné. Reste à maintenant à savoir si ces mots, quels qu'ils soient, vont remettre en cause son poste chez Paris Match.

Valérie Trierweiler
Brahim Zaibat renommé ZEBDA par Valérie Trierweiler : "ça m'a fait rire"
Youporn : Valérie Trierweiler, future ambassadrice du site pornographique ?
Brahim Zaibat revient sur sa danse "buzz" avec Valérie Trierweiler
Valérie Trierweiler : elle devra verser 5 000 euros aux auteurs de La Frondeuse
voir toutes les news de Valérie Trierweiler Découvrir plus d'articles