Morgane témoigne sur la crise qui touche les étudiants après la fermeture des universités
Depuis janvier, les étudiants peuvent se rendre à l'université un jour par semaine, même pendant le 3e confinement qui prendra bientôt fin. Une situation compliquée à vivre pour des millions de jeunes qui se retrouvent isolés, parfois loin de leurs proches et sans possibilité de voir leurs amis. Mais ça va (un peu) changer. Dans une interview, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, a annoncé que les étudiants pourront reprendre prochainement les cours en présentiel, avec une jauge de 50%.

Afin de lutter contre la Covid-19 pour ce 3e confinement, Jean Castex a annoncé fin mars la fermeture des écoles, collèges et lycées. Si les élèves en primaire ont pu reprendre le chemin des écoles ce lundi 26 avril 2021, les collégiens et lycéens ont encore le droit à une semaine de cours à distance avant de pouvoir revenir dans leur établissement. Pour les étudiants, la possibilité d'assister à un jour de cours par semaine en présentiel a été maintenue. Mais les polémiques continuent : récemment, ce sont les élèves de BTS qui ont poussé un coup de gueule et demandé l'annulation des épreuves en présentiel. Pour ceux qui passent des concours et examens cette année, ça s'annonce donc plus que jamais compliqué mais le gouvernement espère bientôt pouvoir permettre à tous de suivre moins de cours à distance.

Bientôt le retour des cours en présentiel

Afin d'évoquer la situation, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, a donné une interview à 20 minutes où elle annonce une bonne nouvelle pour les étudiants : ils pourront peut-être bientôt avoir droit à encore plus de cours en présentiel. La ministre évoque une reprise "à 50 %, à partir de la mi-mai ou de la fin-mai", en fonction de la fin du pic épidémique. Afin d'assurer ce retour, les universités vont prochainement avoir accès à des autotests qui permettront aux étudiants et enseignants de se tester. Frédérique Vidal précise d'ailleurs que les cours à distance ne seront peut-être bientôt plus qu'un mauvais souvenir. "Notre objectif est un retour en présentiel à la rentrée." a-t-elle assuré.

Pas de session de rattrapage pour les concours

Toujours pour 20 minutes, Frédérique Vidal a évoqué la difficulté d'organisation des examens. Après avoir annoncé une séance de rattrapage pour le BTS, elle explique qu'il ne sera pas possible d'en faire de même pour les concours, qui sont maintenus pour l'instant. "Il n'est pas possible de créer une autre session pour les écrits car cela entraînerait une rupture d'égalité entre les candidats. Certains pourraient dire qu'ils auraient mieux réussi l'épreuve avec le sujet de la première session et réciproquement" a-t-elle déclaré. Si un étudiant est positif à la Covid-19 ou cas contact et ne peut donc pas se présenter, que va-t-il se passer ? "On ne comptera pas l'année où ils n'ont pas pu se présenter pour des raisons médicales, afin de leur permettre de repasser le concours." assure Frédérique Vidal.