The Boys : le créateur menacé à cause de la série et de ses critiques
The Boys : le créateur menacé à cause de la série et de ses critiques
The Boys - dont la saison 2 est disponible sur Amazon Prime Video, n'est peut-être qu'une série, mais son univers s'inspire malheureusement du monde dans lequel on vit. Et à en croire son créateur, victime de nombreuses menaces, certaines personnes n'accepteraient pas ses critiques à l'encontre de l'extrême-droite notamment.

Le gros point fort de The Boys, c'est que la série d'Amazon Prime Video ne retient jamais ses coups. Au-delà de sa violence graphique, elle sait également appuyer là où ça fait mal quand il le faut. On a une nouvelle fois pu le découvrir lors de la saison 2, quand au travers du personnage de Stormfront, les créateurs ont souhaité se moquer des concepts de fake news et de racisme anti-blancs, mais également des leaders toujours plus extrêmes.

Une série impertinente dans le bon sens

Interrogé par Consequence of Sound sur le ton et l'impertinence de sa série, Eric Kripke - le créateur, a tenu à saluer ses patrons pour ça, "Il n'y a jamais eu la moindre résistance de la part de mon studio et de la plateforme. Je pense que la majorité des téléspectateurs comprend qu'il s'agit d'une satire".

Par ailleurs, le papa de The Boys l'a confié, il dirige cette histoire en suivant un bon conseil donné par Seth Rogen, producteur sur ce projet, "Il m'a dit, 'Tu peux être autant outrageux que tu le souhaites, du moment que tu fais comprendre au public que ton coeur est au bon endroit'". Autrement dit, si Eric Kripke peut se permettre de mettre à l'honneur de tels anti-héros horribles aux messages dangereux, c'est justement parce qu'il en profite avant tout pour critiquer et se moquer de tels comportements.

Le créateur victime de menaces

Malheureusement pour lui, là où ce parti pris créatif est à saluer, il n'est pas sans danger. A en croire ses propos, de nombreuses personnes - qui se retrouveraient dans les situations détournées à l'écran, n'apprécieraient visiblement pas son travail et le menaceraient régulièrement. "Au regard des menaces que j'ai pu recevoir, ça fait finalement partie de la nature humaine que de réagir à la colère et à la haine qui est dirigée vers vous" a-t-il tenté de philosopher, avant d'ajouter "Je ne vais pas mentir et dire, 'Non, je trouve ça drôle', car ça m'affecte et ça me trouble".

Toutefois, Eric Kripke l'a assuré, de telles menaces n'auront jamais d'impact sur son travail, "Ca fait partie de mon job de ne pas me laisser influencer et de ne pas me mettre à avoir des doutes sur moi et ce que je fais. Donc oui, je prends toujours un moment pour être légitimement horrifié par ces menaces, mais ensuite je passe au-dessus et je me remets au travail". Et si l'on se fie à ses premières révélations sur la saison 3 à venir, il risque à nouveau de faire grincer quelques dents. Vivement !

The Boys - Saison 3
The Boys : le créateur juge les films Marvel "dangereux" et tacle le MCU
The Boys saison 3 : la suite sera "p*tain de dingue", "dégeulasse" et "folle" promet le créateur
The Boys saison 3 : Stormfront de retour, Homelander aux oubliettes l'an prochain ?