Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Strangers 2, Prey at night : la saga d'horreur inspirée d'une histoire vraie morbide
Le saviez-vous ? La nouvelle saga horrifique The Strangers, dont le deuxième épisode sort ce mercredi 18 avril au cinéma sous le titre 'Prey at night', est inspirée d'une histoire vraie. Et bien évidemment, elle est aussi flippante et morbide que les films.

Le printemps commence à vous faire transpirer et mourir de chaud ? Bonne nouvelle, on vous a déniché la solution parfaite pour vous glacer le sang et... mourir de peur. En effet, c'est ce mercredi 18 avril que sort Strangers 2 : Prey at night au cinéma. Un deuxième opus porté par Christina Hendricks, Martin Henderson et Bailee Madison, et réalisé par Johannes Roberts (47 Meters Down) qui devrait une nouvelle fois jouer avec vos peurs les plus intimes.

Une saga horrifique qui touche tout le monde

Et pour cause, si cette saga est aussi terrifiante, c'est parce qu'elle nous rappelle que l'on n'est à l'abri nul part. Ainsi, comme pour le premier film, Strangers 2 voit des tueurs sanguinaires - et sans aucun motif particulier, si ce n'est l'amour de la mort, s'en prendre à une famille dans un endroit où elle pensait logiquement être en sécurité : son logement.

The Strangers Prey At Night
The Strangers Prey At Night

Un concept aussi simple qu'efficace, puisqu'il n'y a pas plus effrayant que de savoir que, même chez nous, dans un lieu que l'on connait par coeur, on peut se retrouver à la merci de terribles sadiques. Et là où la saga entre dans un niveau encore plus fou, c'est qu'en plus de nous laisser facilement imaginer cette peur, cette histoire... est adaptée de faits réels.

Inspirée d'une histoire vraie

Remontons le temps jusqu'en 1981, et posons nous à Keddi, un hameau du Comté de Plumas en Californie. C'est ici que, jusqu'au 11 avril de cette même année, vivait Glenna Sue Sharp, une mère de famille de 36 ans, et ses 5 enfants. Installée dans une cabane qu'elle louait depuis plusieurs mois, la famille s'est retrouvée au coeur d'un drame aussi sanglant qu'inexplicable.

The Strangers Prey At Night
The Strangers Prey At Night

Après une soirée chez une amie, Sheila, 14 ans, rentre chez elle le 12 avril au petit matin afin de changer de vêtements pour se rendre à l'église. C'est alors que, une fois rentrée dans la cabane, elle découvre dans le salon les corps de sa mère, son frère Johnny (15 ans) et Dana Wingate (17 ans), une amie à lui. Tous les trois ont les pieds et mains liés par du ruban adhésif, mais également par des câbles de télé. Les corps baignent quant à eux dans des marres de sangs, causées par de nombreux coups de couteaux (couteau de table et de boucher), mais également de marteaux. Et comme si le supplice n'avait pas été suffisant, l'autopsie a également révélé que Sue avait été étranglée, tandis que Johnny avait été matraqué à répétition par une arme à feu.

Des exécutions sadiques qui, comme dans Strangers, sortaient de nul part. Famille sans problèmes, Sue, Johnny et Dana auraient en effet été choisis au hasard. En témoignent l'affaire non résolue (la police n'a pas été capable de trouver le moindre motif et coupable, malgré des doutes pesants sur les voisins de l'époque), mais également le ruban adhésif et l'un des marteaux qui n'appartenaient pas à Sue. Traduction : les meurtriers étaient équipés, parés pour tuer. Enfin, il faut savoir que Tina (12 ans), l'une des filles de Sue, avait également été portée disparue dès le 12 avril et que ses ossements n'ont pas été découverts avant 1984. Comment ? Grâce à un appel anonyme. De quoi appuyer la thèse de gros sadiques, plutôt que de la vengeance ou du crime passionnel.

Morale de cette histoire : ruinez-vous en serrures et surtout, remplacez vos fenêtres par des murs.

The Strangers Prey At Night
The Strangers Prey At Night
The Strangers Prey At Night
The Strangers Prey At Night
News
essentielles
sur le
même thème