Sidoine (The Voice 8) défend London Loko face aux haters "c'est de l'idiotie, ça me dégoûte"
Sidoine (The Voice 8) défend London Loko face aux haters "c'est de l'idiotie, ça me dégoûte"
6 ans après sa participation à la Star Academy, Sidoine tente sa chance dans The Voice 8, et ça paie puisqu'il se retrouve parmi les 3 derniers talents de Jenifer, face à Poupie et Léona Winter ! Ce qu'il a fait pendant ces 6 années, les messages d'amour qu'il reçoit, son album qu n'est jamais sorti... Le chanteur s'est confié dans une interview accordée à Purebreak.

Purebreak : Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice 6 ans après ta participation à la Star Academy (en 2013) ?

Sidoine : J'ai mis un petit peu de temps avant de me lancer sur The Voice parce que j'avais peur et je ne me sentais pas prêt, en toute sincérité. Et puis les gens vieillissent, les gens mûrissent et cette année, je me suis dit que c'était le moment, que j'avais des choses à montrer et à dire. Je ne m'attendais pas vraiment à aller aussi loin, je suis le premier surpris !

A l'époque, tu n'avais pas gagné, est-ce qu'on peut parler de revanche ?

Non, je ne vais pas parler de revanche mais je vais dire que, jusque là, je mets plutôt bien à profit mon expérience. Les doutes que j'ai pu avoir ou les revers me servent, donc j'ai envie de dire merci à tout ce qui a pu mal se passer avant.

Qu'as-tu fait pendant 6 ans ?

J'étais signé chez Universal, j'ai enregistré un album qui n'est pas sorti, j'étais chez Capitol, j'ai enregistré un album en Belgique, c'est pour ça que je suis en Belgique maintenant. En fait, cet album n'est pas sorti pour plein de raisons : le patron chez Universal a changé, mon directeur chez Capitol a changé et mon projet s'est un peu retrouvé en fond de tiroir. Je ne me sentais plus capable de défendre ce que j'avais pu faire, c'est un projet qui avait vieilli, je n'ai plus les mêmes choses à dire aujourd'hui qu'il y a 4 ans. Je me suis dit que, pour me donner une nouvelle impulsion, ce serait peut-être bien que je quitte la barque. Donc je suis parti et j'ai travaillé pour payer mon loyer.

"Au-delà de la méchanceté, c'est de la connerie, de l'idiotie, ça me dégoûte"

Quel genre de messages tu reçois depuis les auditions à l'aveugle ?

On reçoit énormément d'amour, c'est vraiment génial mais, bien évidemment, il y a ce côté haters qui peut blesser. Enfin, on connaît maintenant, on ne va pas faire comme si on ne connaissait pas. Moi ça va, mais je suis un peu plus âgé que les autres. Je pense à quelqu'un comme London Loko, je trouve qu'elle est très solide. Je ne comprends pas la critique quand c'est méchant et quand c'est pas constructif en fait. Je trouve ça très dommage parce que je trouve ça très facile de le faire derrière un écran. Je trouve ça d'autant plus dommage que maintenant, les gens savent que ça peut faire très très mal. Je ne vais pas mâcher mes mots mais, honnêtement, je trouve que, au-delà de la méchanceté, c'est de la connerie, de l'idiotie, ça me dégoûte.

Tu reçois des déclarations d'amour ?

Oui, mais à partir du moment où on reçoit des messages, pour moi c'est des déclarations d'amour. Après, oui je reçois des vraies déclarations, c'est plus sympa ça que l'inverse. J'ai aussi reçu des numéros de téléphones. Je réponds toujours avec humour, ça part quand même d'une très belle intention. A choisir, je préfère avoir un numéro de téléphone plutôt que les critiques.

Le public t'a sauvé lors des premiers lives, ça t'a fait quoi ?

Magnifique ! Incroyable ! Être sauvé, en plus sur cette Marseillaise, je ne m'y attendais pas du tout. Je suis surpris mais je suis tellement fier parce que j'ai eu l'impression d'avoir été écouté et entendu. Être sauvé par le public, en terme de message, c'est quand même costaud. Je suis super fier, vraiment.

Ça te met en confiance pour la suite ou au contraire, ça te met encore plus de pression ?

Je ne suis pas quelqu'un qui va essayer d'intellectualiser tout ce qu'il se passe, j'ai juste envie de faire une super presta pour moi et pour les gens qui regardent. Je suis quelqu'un d'instinctif et je ne veux pas que ça m'embrouille.

Tu as surpris positivement tout le monde avec ta reprise de La Marseillaise...

Je suis super fier de ça, je ne m'attendais pas à tant de retours positifs. C'est vraiment super !

Après La Marseillaise, c'est difficile d'être encore plus audacieux !

Voilà, c'est ça ! Donc c'est soit Le petit bonhomme en mousse, soit Frère Jacques, comme ça a été dit sur le plateau. J'hésite encore, je ne sais pas (rires). C'est vrai que ça a quand même fait un gros coup mais je pense qu'on peut surprendre de plein de manières différentes.

"Ma force ? Ne pas avoir peur d'essayer"

Tu es face à Leona Winter et Poupie, qui sont de vrais personnages et qui ont un univers différent du tien. Selon toi, qu'est-ce qui fait ta force ?

Je pense qu'on a la même dans cette équipe, c'est-à-dire qu'on est très très différents les uns des autres mais chacun propose ses vérités. C'est une force qu'on a chacun, on a tous des caractères forts et on n'a pas peur de s'assumer. Après, on a tous une voix et un univers très différents mais si je devais décrire ma force, ce serait celle de ne pas avoir peur d'essayer, et je pense que personne dans cette équipe ne l'a.

D'ailleurs, tu te décris comme timide mais n'en as pas du tout l'air...

(Rires) Oui c'est vrai que c'est fou ! Les gens rigolent souvent quand je dis que je suis timide mais oui, c'est le cas. Mais la timidité, quand on la dépasse, il se passe toujours quelque chose de plus fort. Je vais vous donner un scoop : Poupie, c'est une grande timide je pense, vraiment. Parfois, pour cacher ces failles là, on est obligés de donner et montrer plus. A partir du moment où on monte sur scène, il y a la magie qui opère et qui transcende.

La première chose que tu ferais si tu gagnais The Voice, ce serait quoi ?

Je pense que ce serait prendre une semaine de vacances au soleil, ou chez mes parents avec toute ma famille. Oula, j'en rêve là ! Oulala ça m'a fait du bien de dire ça ! C'est intensif mais ça ne l'est jamais trop, c'est quand même tellement dingue ce qui nous arrive. Même si on avait 2 fois plus de travail, ça serait toujours aussi dingue et intensif émotionnellement.

"Les choses que j'ai pu dire il y a 5 ans, ce ne sont pas les mêmes que j'ai envie de dire aujourd'hui"

Tu nous as dit avoir déjà conçu un album qui n'a pas été commercialisé, tu as prévu de le sortir ?

Non, pas du tout. J'aimerais en faire un autre, j'ai déjà plein de choses prêtes. Les choses que j'ai pu dire il y a 5 ans, ce ne sont pas les mêmes que j'ai envie de dire aujourd'hui et pour celles que j'ai envie de redire, je n'ai pas envie de le faire de la même manière. Pour moi, c'est une page qui a été arrachée et y'en aura d'autres.

A quoi ressemblerait ton album ?

En tout sincérité, ça me ressemblera. Ça ressemblera à tout ce que vous avez pu voir. Il y aura des petits côtés électro, ça restera un défenseur de la langue française, je suis très dans le texte, je fais de la variété française, de la musique populaire.

Avec qui aimerais-tu collaborer ?

Avec des gens que je choisis. Je ne referais plus les mêmes bêtises qu'avant. Ce que je trouve un peu dommage, c'est qu'il y a cette idée de name droping, 'on va te faire travailler avec machin qui a travaillé avec machin' et on ne crée pas d'histoire en fait. Je ne veux plus ça. J'ai bien compris que les gens voulaient de la vérité, de la vraie histoire, quelque chose d'authentique et pas quelque chose qui est créé. Après, je me fiche totalement de travailler avec de grandes stars. Forcément, y'en a dont je suis méga fan et si j'avais la proposition, évidemment...

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice : Spleen accusé de viols et de violences sexuelles, plus de 20 femmes témoignent
The Voice 10 : le tournage modifié à cause du couvre feu
The Voice Kids 2020 : la nouvelle règle qui va tout changer pour la finale
The Voice : les coachs de la saison anniversaire dévoilés... et ils seront 5 !
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème