Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

London Loko (The Voice 8) : "j'ai reçu des messages méchants et assez violents" (Interview)
London Loko (The Voice 8) : "j'ai reçu des messages méchants et assez violents" (Interview)
Coup de théatre ce samedi 2 mai 2019 lors des battles de The Voice 8 : incapable de choisir entre Albi et London Loko, Mika a finalement décidé de garder les deux talents dans son équipe. Une situation sur laquelle la chanteuse à la voix particulière est revenue en interview pour Purebreak. Elle a aussi confié recevoir de nombreuses critiques, assez violentes.

Purebreak : Pourquoi London Loko ?

London Loko : En cherchant le prénom du chat de ma maman sur Internet, il y avait une liste de prénoms de chats, dont London et Loko à côté, donc je l'ai gardé pour moi. Avec le temps, on a commencé à m'appeler comme ça.

Depuis quand fais-tu de la musique ?

Je fais de la musique depuis toute petite, depuis l'âge de 4 ans. Je regardais des clips sur MTV, je chantais dans ma chambre et un peu partout. J'ai commencé à faire une comédie musicale et quelques concours de chant. C'est comme ça que la passion est venue.

Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice ?

Ce n'était pas un choix qui venait de moi. Je travaillais sur mon projet personnel, je bossais sur mon EP et on m'a proposé de faire les castings à Montfermeil. Je me suis dit 'pourquoi pas', parce que ça reste quand même une belle opportunité. J'ai passé les auditions jusqu'à arriver sur le plateau.

Tu écoutes quoi comme musique ?

J'écoute un peu de tout. Après, je m'intéresse surtout aux artistes actuels, dans le milieu un peu plus urbains, comme Angèle, Billie Eilish. J'écoute aussi beaucoup Erykah Badu, Shade, que ma mère écoutait beaucoup. C'est assez varié, ce sont des artistes connus et très peu connus.

Ça ne te faisait pas peur de passer à la TV ?

Si, c'est toujours un peu stressant quand même. C'est un milieu que je ne connaissais pas et ça reste quand même très impressionnant parce qu'on est face à des professionnels, il y a les caméras, il y a quand même des millions de téléspectateurs qui vont nous regarder donc forcément, ça fait peur. C'est stressant mais c'est un bon stress.

"On ne peut pas plaire à tout le monde"

Certains internautes se sont dit agacés par ta voix un peu nasillarde, ça t'a fait quoi ?

C'est sûr que ça touche parce qu'on parle de moi. Après, malheureusement, on ne peut pas plaire à tout le monde et je m'étais peut-être aussi préparée à tout ça. Il y a des personnes qui aiment, d'autres un peu moins. Il y a des artistes qui ont la voix nasillardes que j'adore et que j'aime beaucoup. C'est les goûts et les couleurs, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Tu réponds quoi aux critiques ?

Je suis quelqu'un de très positive dans la vie de tous les jours. Je comprends la critique quand elle est constructive. Mais quand ça devient de l'acharnement, je la comprends un peu moins. Surtout que The Voice, ça reste une émission où on se divertit et où on prend du plaisir. Je la fais aussi parce que je suis là pour apprendre. Qu'est-ce qu'on peut répondre à ça ? Je suis quelqu'un de très positive, donc ce n'est pas très grave au final parce que c'est quelque chose qui me forge et qui me donne encore plus envie de me battre et de montrer que j'ai ma place aussi dans ce milieu là, même si j'ai un style très différent. Moi j'aime bien la différence et je pense qu'il faut accepter l'autre. Je n'ai pas vraiment de réponse à part que j'accepte la critique mais pas l'acharnement. Ça devenait un peu plus méchant qu'autre chose. Pour le coup, ça m'a motivée aussi à m'engager sur le harcèlement parce que j'ai reçu des messages plus que méchants et assez violents. Il y a des situations qui sont beaucoup plus graves et je pense que ça ne devrait pas arriver. J'ai la chance d'être bien entourée donc ça m'aide à rester debout mais il y a des gens qui sont peut-être un peu plus faibles et qui n'ont pas la chance d'être bien entourés qui peuvent le vivre différemment. C'est important de faire attention aux mots qu'on utilise parce que ça peut être destructeur et blessant.

Tu appréhendais les battles ?

Oui, avec Albi, on les appréhendait énormément. Je parle en son nom parce que on a déjà eu cette discussion tous les deux. C'est une nouvelle étape dans l'aventure, c'est un tournant parce que les lives, c'est encore plus fou. T'as peur de partir, t'as peur que l'aventure se termine, t'es attaché aux gens avec qui tu vis cette belle aventure, on s'aime tous très fort, donc te dire que tu vas être contre quelqu'un que t'aime beaucoup, c'est vraiment difficile. T'as envie de continuer mais t'as aussi envie qu'il continue.

"On n'est pas parti dans un état esprit de compétition"

Quand Mika t'a dit que tu serais face à Albi, comment tu as réagi ?

J'étais contente, parce qu'avec Albi, on s'aime énormément, mais forcément, on a peur aussi parce que, à ce stade de l'aventure, on a tous notre place. Tu te dis que t'es face à un candidat qui a quand même une très très belle voix – j'adore Albi, j'adore ce qu'il fait, j'adore sa voix – donc ça fait peur. C'est une pression.

Vous avez repris "Hit Sale" de Therapie Taxi ft Romeo Elvis, tu connaissais ?

Personnellement, j'aime bien cette chanson et je l'écoute souvent. J'étais contente de la chanter avec Albi parce que c'est un duo qui chante, une fille et un garçon. Au début, on était peut-être un peu stressés parce que le challenge était de réussir à fusionner nos deux voix, qu'il y ait une belle harmonie et qu'on arrive à se pousser vers le haut tous les deux. C'est ce qu'on a réussi au final parce qu'on n'est pas parti dans un état esprit de compétition mais dans celui de se tirer vers le haut.

Tu t'attendais à ce que Mika vous garde tous les 2 ?

Non, on ne peut pas du tout savoir parce que Mika est très mystérieux. On ne sait jamais vraiment ce qu'il pense donc c'est difficile de dire qui il va garder, il y a beaucoup de suspense avec le retour des autres coachs. Personnellement, je pensais qu'il allait garder Albi. Albi pensait qu'il allait me garder moi. Mais c'est vrai que, ce que je souhaitais, c'est qu'on nous garde tous les deux. Pour moi, c'est le meilleur scénario qui puisse arriver. On était extrêmement contents.

Tu vas te retrouver face à Albi, Gjon's Tears et un 4e talent, qui crains-tu le plus ?

C'est 2 univers différents. Il y a autant de personnes qui aiment Gjon's qu'Albi. Moi j'aime les deux. On ne peut pas savoir et je pense qu'il ne faut même pas se poser la question, il faut juste vivre l'aventure. Je leur souhaite à tous les deux d'aller le plus loin possible. On mérite tous de gagner l'aventure. Moi, ce que j'aimerais, c'est qu'il n'y ait pas d'épreuves, qu'on gagne tous et qu'on fasse des albums tous ensemble (rires).

"L'objectif c'est de construire une vraie carrière en tant que London Loko"

C'est quoi tes projets pour l'après The Voice ?

J'ai déjà sorti un EP. L'objectif c'est de construire une vraie carrière en tant que London Loko après l'émission, être reconnue comme une vraie artiste, faire des albums, rencontrer mon public, conseiller et donner de la force aux gens qui ont envie de réaliser le même rêve que moi.

Tu as des envies de collaborations pour ton album ?

Ouah, il y en vraiment beaucoup beaucoup beaucoup ! (rires) J'aime bien Julien Doré, c'est un artiste différent, décalé, il a vraiment son univers. J'aime bien les artistes qui assument leurs différences, je trouve ça chouette. Il y en a énormément, même à l'international, y'a Ariana Grande. Mais y'en a beaucoup trop !

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice 9 : Bigflo et Oli ont refusé d'être coachs, Cyril Hanouna fait des révélations dans TPMP
The Voice 9 : Amel Bent et Pascal Obispo rejoignent Lara Fabian et Marc Lavoine
The Voice 9 : Marc Lavoine et Lara Fabian rejoignent le jury, Jenifer et Julien Clerc out ?
The Voice 9 : Julien Clerc écarté ? Son remplaçant déjà connu ?
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème