Une semaine et demie après son élimination de Secret Story 6, Midou est revenu sur ses cinq semaines passées dans la Maison des Secrets et confirme en tous points l'image de grand frère qu'il a fait paraître. Entre clashs, enquêtes et frustrations, le candidat dit tout sur son aventure et ses motivations. Rencontre.

Une semaine et demie après son élimination de Secret Story 6, Midou est revenu sur ses cinq semaines passées dans la Maison des Secrets 2012 et confirme en tous points l'image de grand frère qu'il a fait paraître. Entre clashs, enquêtes et frustrations, le candidat dit tout sur son aventure et ses motivations. Rencontre.

Quelles étaient tes motivations pour participer à Secret Story 6 ?
Mes parents se sont sacrifiés pour ma famille et moi, durant toute leur vie. Je voulais donc leur rendre un peu de ce qu'ils m'avaient apporté en gagnant Secret Story 6 et en espérant pouvoir concrétiser leur rêve : acquérir une maison en Algérie pour leur retraite. Retourner au pays était leur voeu le plus cher. D'un point de vue plus personnel, j'avais quelques difficultés sur le marché du travail, j'espérais donc aussi me servir de l'émission pour trouver un emploi dans la communication sportive.

Pourquoi t'a-t-on appelé Midou et non Mohamed, qui est ton vrai prénom ?
En fait, je voulais vraiment séparé le côté professionnel, du côté amical. C'est ma nourrice qui m'a donné ce surnom et depuis que je suis petit, tout le monde, que ce soit les amis ou la famille, m'appelle ainsi. Il me semblait donc logique de prendre le nom de Midou dans le jeu, un peu comme un acteur qui prend un pseudonyme pour un film. Et je voulais aussi garder l'identité de Mohamed pour le travail et mon futur emploi.

Comment s'est passée cette première semaine dans la Secret Box ?
Au départ, on l'a plutôt bien accepté, mais plus le temps passait et plus l'enfermement était difficile à gérer. On voyait les autres profiter de la piscine, de l'extérieur, du soleil, de l'espace... On avait l'impression qu'ils nous narguaient. Heureusement qu'avec Emilie et Audrey, on s'entendait bien entre nous, sinon la semaine nous aurait paru encore plus longue !

Avec Emilie et Audrey, vous vous entendiez aussi très bien sur les enquêtes apparemment...
Oui, on était vraiment très complémentaires. Audrey a suivi des études de criminologie, donc se sentait très à l'aise pour repérer les liens qui unissaient les candidats. De son côté, Emilie s'est montrée très futée et très perspicace. Quant à moi, je m'occupais de superviser les opérations et tempérer un peu les certitudes des filles.

Comment avez-vous appréhendé la révélation du secret de Yoann et Alex, découvert par Julien ?
C'était super difficile. Audrey était persuadée de leur secret, certaine à 100% que Yoann et Alex avaient eu une histoire avec Capucine. Mais Emilie et moi avions encore quelques doutes au sujet de l'intitulé. Et puis, on ne savait pas vraiment qu'à l'intérieur de la maison, d'autres habitants comme Julien étaient sur la même piste que nous. On a vraiment pris cet échec de plein fouet... Après, comme Emilie avait déjà intégré la Maison des Secrets, j'ai essayé de trouver les mots pour réconforter Audrey, qui était complètement effondrée. Et quand on a su que nos destins dans l'aventure dépendaient des votes du public, on était heureux, mais on n'était pas sereins jusqu'au moment où Benjamin Castaldi nous a dit qu'on rentrait dans la maison.

Justement l'intégration dans la Maison des Secrets n'a pas été facile...
C'est vrai qu'on était contents de rejoindre les autres, mais l'accueil a été très froid. Moi, j'ai eu la chance en quelques sortes d'attirer la compassion des autres habitants après mon accident et ils ont vu que j'étais quelqu'un de calme et posé. Mais pour Audrey ça a été beaucoup plus compliqué. Elle s'est mis beaucoup de gens à dos parce qu'ils avaient énormément d'a priori sur le physique par exemple.

Par contre Emilie s'est tout de suite sentie à son aise dans la Maison des Secrets, n'est-ce pas ?
Oui, elle est entrée un peu avant nous, juste après le départ de Marie, et n'était donc pas aussi soupçonnée que nous. Et puis, Emilie, on ne peut pas faire autrement que de l'accepter. Elle est géniale, cette fille. C'est le rayon de soleil de la maison, elle a un caractère de feu et beaucoup d'humour. Même si elle n'est pas vraiment mise en avant dans les quotidiennes, l'ambiance de la Maison des Secrets n'aurait rien à voir si elle n'était pas là. Il ne se passe pas un jour sans qu'elle fasse un truc exceptionnel.

En parlant de candidat pas suffisamment mis en avant. Tu as rassuré Sergueï sur Twitter par rapport à cela. Peux-tu nous en dire un peu plus ?
Que ce soit Sergueï, Emilie ou moi, nous n'avions pas de but sentimental ou très stratégique dans l'aventure. Et donc la production a préféré mettre en avant les trios amoureux. C'est un parti pris et c'est ce que j'ai essayé de lui faire comprendre via Twitter.

On t'a présenté comme étant le grand frère, le médiateur de la Maison des Secrets. C'est le cas ?
J'ai été assistant d'éducation et animateur en pédopsychiatrie. Ces expériences m'ont obligé à développer un certain sens de l'écoute, une fraternité mais aussi une autorité. Et je suis arrivé avec ces bagages dans le jeu. Dès qu'il y avait une dispute, j'essayais de proposer mon aide et quand quelqu'un pleurait, je me sentais concerné et tentais de résoudre les conflits.

Apparemment, avec David, tu n'as pas réussi à trouver de solution au problème...
David est quelqu'un de génial. Il a perdu le contrôle, s'est emporté et j'étais là durant l'altercation, mais je ne peux pas en dire plus. Il veut que cela reste secret, tout comme la prod', donc je ne dirai pas plus de détails, là-dessus.

Que regrettes-tu de l'aventure ?
Je n'ai aucun regret. J'aurais peut-être pu forcer un peu plus sur la stratégie ou autre, mais je n'aurais pas été moi-même. De toute façon, je pense que je n'aurais pas pu aller au bout de l'aventure et arriver en finale parce que je suis trop naturel. Je pense que je suis sorti au bon moment. J'ai fait ce que j'avais à faire dans la Maison des Secrets. Ni plus ni moins.

Et comment vois-tu ton après-Secret Story ? Un CD ? Un film ?
(Il rit) Non, je vais faire ce que je sais faire, c'est-à-dire aider mon prochain. J'aime me sentir utile. J'aimerais bien travailler dans le social ou dans l'humanitaire et continuer dans la communication sportive. Après c'est sûr que je ne deviendrai pas chanteur, mais si une opportunité se présente en tant que comédien, pourquoi pas.

Enchaîner sur une autre télé-réalité, ça te tenterait ? Désormais, Les Anges de la télé-réalité inclut un projet carritatif dans l'aventure, ça pourrait coller à tes attentes...
Je ne suis pas fermé au fait de participer à une autre télé-réalité, du moment que cela correspond à ce que je sais faire. Après, je ne sais pas ce que j'aurais comme projet professionnel, si je pouvais participer aux Anges de la télé-réalité. Mais si c'est couplé avec une aventure carritative, comme récupérer des dons pour une association, ça me convient. Je veux absolument conserver le côté humain et associatif. Je suis prêt à aller au bout des choses quand je suis motivé par un objectif noble comme aider mes parents à réaliser leur rêve dans Secret Story 6 ou aider des enfants dans une autre télé-réalité.

Suivez Midou sur Twitter (@midou_ss6) et sur Facebook (Midou SecretBox)

Propos recueillis par Allison Fourrier. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purefans News / Adobuzz.com

Secret Story 6
Alexandre (Secret Story 6) : l'ex de Capucine Anav a bien changé, vous n'allez pas le reconnaître
Fanny Maurer (Secret Story 6) nue pour PETA : la vidéo des coulisses de son photoshoot
Julien Sznedjderman (Secret Story 6) séparé de Fanny : il présente sa nouvelle petite-amie
Ginie (Secret Story 6) blonde sexy sur Instagram... pour copier Alizée ?
voir toutes les news de Secret Story 6 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème