Monstre (The Voice 8) comparée à Sia : "je ne fais pas ça pour être comparée à quelqu’un"
Monstre (The Voice 8) comparée à Sia : "je ne fais pas ça pour être comparée à quelqu’un"
C'est l'un des phénomènes de cette 8e saison de The Voice : Monstre a fait le buzz lors des auditions à l'aveugle en s'affichant masquée. Malheureusement, la chanteuse n'a pas réussi à convaincre Soprano lors des KO et son aventure a pris fin ce samedi 20 avril 2019. Son parcours, les critiques, ses projets... Elle se confie en interview pour Purebreak.

Purebreak : Depuis quand fais-tu de la musique ?

Monstre : Je fais de la musique depuis mes 9 ans. J'ai commencé par le chant et la guitare, j'ai pris des cours.

Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice ?

Au départ, je n'y pensais pas vraiment mais c'est vrai que quand on me l'a proposé, la question s'est posée et je me suis dit 'pourquoi pas tenter une nouvelle expérience ?' et puis c'est vrai que ça permet aussi d'explorer de nouveaux horizons et puis, comme je suis une grande aventurière de la vie, j'avais envie de tenter ça. Je regardais beaucoup l'émission parce que je trouve ça intéressant de voir ce qu'il se passe, que les conseils sont intéressants à prendre.

Tu écoutes quoi comme musique ?

Je suis assez curieuse donc j'écoute beaucoup de choses. Je peux écouter de la musique traditionnelle, qui vient de partout dans le monde, comme du jazz, du rap, du reggae. J'ai grandi avec Janis Joplin et les Doors, après ça a évolué en variété française, Gainsbourg et toute la clique. Après, j'ai écouté d'autres choses un peu plus actuelles, je suis passée par d'autres phases. Ça dépend des périodes en fait !

Dès les auditions à l'aveugle, tu as fait sensation avec ton masque. Tu t'attendais à autant de buzz ?

Oui et non. Forcément, je savais que le fait de s'appeler Monstre et de se cacher une partie du visage, ça évoque forcément des choses chez les personnes et ça interpelle. Après, concernant les réactions, c'est difficile de tout prévoir à l'avance, que ce soit dans le positif ou dans le négatif.

Le masque ? "C'est une sorte de chrysalide"

Pourquoi ce côté mystérieux ? C'est une façon de te cacher ?

Comme je disais dans la présentation de l'émission, c'est aussi une autre manière de chanter, d'explorer des sens. Après, le masque s'explique par plusieurs raisons. C'est vrai qu'il est arrivé dans une période de ma vie où ça pourrait représenter une carrière de transition, donc aussi une sorte de chrysalide. En fait, les sens de ce masque arrivent petit à petit.

Tu es aussi mystérieuse dans la vraie vie ?

Je pense que mon personnage sur scène est forcément influencé par ce que je suis dans la vie et vice versa. Après, je suis quelqu'un d'assez tête de mule, bornée et franche donc ça dépend (rires).

Tu as compris les critiques de Mika lors des auditions à l'aveugle ?

J'ai compris, oui. C'est vrai qu'il parlait aussi de crédibilité dans le projet, dans le concept. Mais c'est difficile d'expliquer un concept artistique en quelques minutes et surtout en étant dans un état d'émotion assez intense. Après, ce que je n'ai surtout pas compris, c'était le côté très fermé et pas forcément ouvert pour comprendre. Je comprends les propos de base mais pas le fait que ça ne soit pas très ouvert comme réponse.

"J'ai pris les critiques avec beaucoup de légèreté"

Comment tu as réagi face aux critiques des internautes ?

Au début j'étais un peu étonnée et après, je les ai prises avec beaucoup de légèreté. Je me disais que les Twittos avaient beaucoup d'humour donc c'était rigolo.

Certains messages t'ont interpellée ?

Ah oui, par contre, il y a beaucoup de messages d'amour, de compréhension, d'identification aussi par rapport à ce que je vivais. C'est trop beau. Y'a aussi beaucoup de soutien, c'est très très touchant de voir que ce que je vis, ce que je pouvais ressentir, les émotions que je voulais véhiculer ont été comprises par les gens. C'était très émouvant.

Certains t'ont comparé à Sia, comment tu l'as pris ?

Ça dépend parce que j'ai eu aussi la "Sia de chez Lidl", c'était très marrant (rires) ! Bah, on ne peut que bien le prendre je suppose. C'est quand même une très très grande artiste. Après, je ne fais pas ça pour être comparée à quelqu'un. C'est vrai que c'est toujours inévitable quand on est nouveau dans le monde de la musique d'être comparée à plein de choses, à plein de gens et à plein de concepts. C'est un peu inévitable parce qu'on est forcément influencé par tout ce qui a été fait, musicalement, artistiquement et esthétiquement.

Tu étais totalement paniquée lors des répétitions du KO, pourquoi ?

J'avais du mal à reconnaître ce sur quoi j'étais en train de chanter. C'est vrai que ce n'est pas une chanson sur laquelle je suis à l'aise dès le début. C'est un peu un risque.

Pourquoi avoir choisi "Déshabillez-moi" de Juliette Gréco justement ?

Je ne sais pas, je trouvais que c'était une taquinerie assez rigolote.

Tu as été déçue que Soprano te mette en zone rouge ?

Je m'y attendais un petit peu. Il m'avait vue très très émue, très très perturbée donc je le comprenais complètement. Évidemment, j'aurais aimé qu'il me laisse le bénéfice du doute parce que c'était pas très représentatif de mon univers musical et de ce que je pouvais faire. Après, c'est comme ça.

Le fait que tu sois passée en dernière, ça a joué selon toi ?

Forcément, quand on est 18, qu'il y a 6 places, que je suis la dernière et que c'est une nouvelle aventure pour tout le monde, ça peut être quelque chose de plus compliqué à gérer. Mais après, franchement, je ne sais pas.

"Je m'étais préparée à cette élimination"

Tu t'étais préparée à cette élimination ?

Je m'y préparais déjà parce que c'est vrai que j'étais stressée et puis je n'étais pas à 100 % dedans non plus. J'avais plein de projets à côté, j'étais en train de monter un clip à côté. C'est vrai que ma tête n'était pas à 100 % là.

C'est quoi ces projets ?

Mine de rien, l'émission m'a permis de me mettre dans un mouvement très intéressant où j'avais envie de faire des projets. C'est l'intérêt de ce genre d'expérience, c'est que ça nous booste énormément. A ce moment là, je me suis dit 'j'ai envie de monter des projets par moi-même, j'ai envie d'aller chercher les gens, j'ai envie de créer par moi-même en dehors de cette émission, j'ai envie de voir un peu de quoi je suis capable'. En ce moment, je suis en train de travailler mes compositions, je vais sortir quelque chose cet été.

Propos recueillis par Marion Poulle. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

The Voice
The Voice Kids 2020 : la nouvelle règle qui va tout changer pour la finale
The Voice : les coachs de la saison anniversaire dévoilés... et ils seront 5 !
Mennel (The Voice) explique pourquoi elle ne porte plus le turban
Mika et Zazie bientôt de retour dans The Voice pour une édition spéciale ?
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème