Le 44ème Marché International du Disque et de l’Edition Musicale 2010 a eu lieu du 23 au 27 janvier dernier. Dans un monde incertain où les disques ne rapportent plus, il faut trouver de nouvelles solutions pour réhabiliter l’industrie du disque. Voici ce qu’il faut retenir de

Le 44ème Marché International du Disque et de l’Edition Musicale 2010 a eu lieu du 23 au 27 janvier dernier. Dans un monde incertain où les disques ne rapportent plus, il faut trouver de nouvelles solutions pour réhabiliter l’industrie du disque. Voici ce qu’il faut retenir de l’édition 2010 du MIDEM.

Le Ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a ouvert le bal des propositions dans un discours où il présente quatre axes d’efforts pour 2010. Tout d’abord, le développement d’une Carte « Musique en Ligne » destinée aux jeunes ainsi que le développement  d’une plateforme de référencement de l’offre de musique numérique pour accroître le téléchargement légal. Ensuite, le Ministre a proposé la simplification du régime de gestion des droits favorisant un système de gestion collectif.

Pour continuer, M. Mitterrand a souligné l’importance de l’investissement pour la création de nouvelles œuvres. Il a rappelé que le crédit d’impôt en faveur de la production phonographique, mis en place en 2006 et qui était sensé prendre fin en 2009, sera prolongé jusqu’en 2012. Pour finir,  il veut mener cette même réforme en Europe ce qui permettrait de développer d’avantage l’offre en ligne.

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique est revenue sur la baisse des ventes des supports physiques et numériques (respectivement -3,4 et -1,9%). La société a également critiqué le rapport Zelnik qui vise à développer l’offre légale culturelle sur la toile. Pour finir, la société a dévoilé son accord avec Wat.tv qui rémunérera désormais la SACEM pour l’utilisation des chansons, clips vidéos et autres supports utilisés sur le site.

Bureauexport espère mettre en place un programme d’aide au développement numérique à l’international. Au niveau européen, une aide de la commission européenne de 1.4 millions d’euros est attendue pour 2010 afin de financer un European Tour Support.
Le MidemNet a trouvé cette année une place centrale au sein du rassemblement. Dominique Legeurn, la directrice du MIDEM, s’est notamment félicitée de la présence grandissante des représentants du secteur du numérique.
 
Il faut également noter la présence, pour la première fois, des agences de publicités,  des opérateurs mobiles, des plateformes internet et de certaines marques, signe clair que le MIDEM s’ouvre peu à peu.

Malgré une fréquentation en baisse de 10% cette année, le MIDEM 2010 a rassemblé 7200 professionnels provenant de 78 pays dont 28% participait à l’événement pour la première fois. Dominique Leguern a déclaré : "Nous avons eu de formidables retours sur l'activité au Midem, beaucoup d'affaires ont été conclues". De quoi rassurer quant au futur d’une industrie en quête de renouvellement financier.

News
essentielles
sur le
même thème