On savait que Mickaël Vendetta était un provocateur assumé mais ce que l'on savait moins, c'est que l'inventeur de la bogossitude était aussi un jeune homme très engagé politiquement. Alors que l'ex gagnant de la Ferme Célébrités avait ouvertement apporté son soutien à l'UMP en invitant à voter Nicolas Sarkozy durant l

On savait que Mickaël Vendetta était un provocateur assumé mais ce que l'on savait moins, c'est que l'inventeur de la bogossitude était aussi un jeune homme très engagé politiquement. Alors que l'ex gagnant de la Ferme Célébrités avait ouvertement apporté son soutien à l'UMP en invitant à voter Nicolas Sarkozy durant l'élection présidentielle, Mister Vendetta est revenu en interview sur ses affinités politiques et sur la victoire de François Hollande avec une totale franchise.

A propos de son soutien envers Nicolas Sarkozy
Interviewé par lefigaro.fr, Mickaël Vendetta a tenu à prendre la défense de Nicolas Sarkozy, candidat malheureux de cette dernière élection présidentielle. Ainsi, le blondinet a blâmé les détracteurs de l'ancien chef de l'Etat pour avoir "rejeté toutes les fautes" sur Nicolas Sarkozy alors que le pays se trouvait dans un contexte de crise mondiale.

Avant de montrer sa fierté envers le mari de Carla Bruni qui, selon Mickaël Vendetta était "sur tous les fronts" et a eu le courage de mener "des réformes difficiles". Et si celui qui a choppé la cousine de Francky Vincent avait déjà voté pour "Sarko" en 2007, c'était bien parce qu'il le ressentait comme étant un homme "sincère", "engagé" envers son pays et non "pour ses intérêts personnels".

D'ailleurs, le beau gosse se trouve un point commun avec le président sortant qu'il dépeint comme seul contre tous durant ces élections de 2012. En somme, un peu comme lui dans la Ferme Célébrités, explique-t-il. Quel petit comique ce Mickaël !

Sur ce qu'il pense de François Hollande
Si Vendetta est un fervent admirateur de Nicolas Sarkozy, il n'est en revanche pas du tout friand de François Hollande qu'il définit comme étant trop marqué à gauche. Et quand il dit ce qu'il pense il n'y va pas de main morte ! Pour preuve, l'ex star de la télé-réalité reconverti en militant UMP n'a pas hésité à reprocher au nouveau chef de l'Etat français de se "servir des difficultés des gens pour se faire élire" et de proposer des idées qu'il qualifient "d'utopiques."

A propos de son désir de quitter la France si la gauche l'emportait
Après avoir récemment annoncé qu'il quitterait la France si le candidat PS remportait les élections, Mickaël Vendetta a tenu à rassurer ses fans en reconnaissant avoir voulu jouer la carte de la provocation pour attirer du monde sur son site web. Toutefois, même s'il ne veut pas s'exiler hors de son pays, il confesse néanmoins souhaiter vivre entre Los Angeles, la Suisse et la France mais aimerait idéalement déclarer ses impôts hors de son pays natal.

Sur ses projets avenirs
En ce qui concerne son avenir professionnel, le moins que l'on puisse dire c'est que Mickaël grouille de projets. Celui qui se verrait bien avoir une boutique sur les Champs-Elysées aimerait continuer à développer sa ligne de vêtements. Mais ce n'est pas tout puisqu'un single et un film serait également en préparation. C'est ce qui s'appelle être overbooké !

On se souvient que le garçon à la langue bien pendue avait exprimé son désir d'être candidat aux élections 2012On se demande donc si en 2017, ce cher roi de la bogossitude osera enfin se présenter.

On aimerait bien voir ça !

Mickael Vendetta
Mickaël Vendetta célibataire : son mariage avec Laura annulé
Mickael Vendetta : "J'ai joué un personnage un peu con mais ça m'a rapporté du fric"
Mickaël Vendetta : mariage l'année prochaine pour le roi de la bogossitude
Mickaël Vendetta : Zahia ? "Elle sentait vraiment mauvais", Enora Malagré ? "Je me la taperais bien"
voir toutes les news de Mickael Vendetta Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème