Ils sont connus ou moins connus, ils sont jeunes ou moins jeunes, ils sont débutants ou confirmés : on s'en fout. Ces artistes possèdent par contre un point commun : ils font de la bonne musique. Au milieu de l'été, on vous propose de (re)découvrir nos 5 coups de coeur de l'année avec Lion Babe, Feu Chatterton, Marian Hill, Elyo et Karim Ouellet.

La funk de Lion Babe

Le public français a découvert Lion Babe pour la toute première fois lors du Festival AfroFunk au Trianon en mai dernier. Et il était temps. Lion Babe est un duo tout droit venu de New-York, formé par la chanteuse Jillian Hervey (la fille de Vanessa Williams qui jouait Renee dans Desperate Housewifes et Wilhelmina dans Ugly Betty pour l'anecdote) et le musicien-producteur Lucas Goodman. Avec leur titre Treat Me Like Fire qui marie funk, hip hop et électro, ils ont marqué les esprits... Et tapé dans l'oreille de Pharrell Williams qui co-signe leur dernier single Wonder Woman. Rien que ça.

Le rap d'Elyo

Le rap français va (très) bien. Et après le phénomène Nekfeu et le succès de son 1er album "Feu", un petit nouveau pourrait bien faire parler de lui. C'est d'ailleurs grâce à Nekfeu qu'on a découvert le jeune Elyo, membre du collectif "Panama Bende". Sur Twitter, le rappeur de Tempête écrivait : "Fier de mon ptit frère de coeur, faudra compter sur sa plume et son timbre de voix luxe". On a vite été conquis par son titre Jackpot, son émotion et son regard perçant. Et vous le serez aussi.

La poésie de Feu ! Chatterton

Les Feu ! Chatterton ne sont plus des débutants. Francofolies, Vieilles Charrues, Rock en Seine... Les cinq garçons ont fait résonner leurs textes romantiques et leurs mélodies mélancoliques dans pas mal des plus grands festivals de France. Oui, Arthur et ses potes de lycées sont des poètes décalés au look de dandy, rattachés à la tendance du "spoken word" comme Fauve. Mais ne vous laissez pas rebuter par cette étiquette qui sent la poussière, et laissez vous emporter par le dingue La Mort dans la Pinède.

La fraîcheur de Karim Ouellet

On ne va pas vous le présenter comme un artiste canadien. On vous voit arriver de loin avec vos blagues sur Céline Dion, Garou et les autres chanteurs de là-bas qui vous cassent les oreilles. Alors on va vous le présenter comme un artiste tout court. Joie des réseaux sociaux, on a découvert Karim Ouellet un peu par hasard. Et ça aurait été franchement dommage de passer à côté de son grain de voix suave, de ses mélodies pleines de fraîcheur et de son univers visuel canon. On vous conseille particulièrement le titre Décembre, enregistré avec le rappeur français Orelsan.

La pop de Marian Hill

Au début de l'été, Marian Hill a bercé en live l'un de nos apéros au Nuba à Paris. Et depuis leur électro-pop ne quitte plus nos écouteurs. Le duo (Samantha Gongol au chant et Jeremy Lloyd à la prod) vient de Philadelphie et affiche déjà 11 millions de streams au compteur sur Spotify. Lorsque Samantha cite parmi ses influences Ella Fitzgerald aussi bien que Drake, ça donne forcément envie. Et ça donne One Time.