Harcelée depuis 4 ans à l'école, elle se confie en larmes sur Twitter
Harcelée depuis 4 ans à l'école, elle se confie en larmes sur Twitter
"Je suis à bout... Je n'ai qu'une envie, c'est disparaître et de mourir" C'est par ces mots terribles que Charlotte, lycéenne en première, a décidé de se confier sur le harcèlement scolaire qu'elle subit depuis 4 ans. Un message de détresse partagé sur Twitter auquel les internautes, Keen'V ou encore la police ont réagi.

C'est une vidéo Twitter qui a ému de nombreux internautes. En larmes, Charlotte, lycéenne, s'est confiée sur le harcèlement qu'elle subit depuis 4 ans. C'est en larmes qu'elle a pris la parole dans une vidéo Twitter : "Je suis à bout, en plein pétage de plombs, craquage de câble, je ne sais pas comment appeler ça. Je n'ai qu'une envie, c'est disparaître et de mourir, vraiment, c'est horrible", commence-t-elle. "Je suis en première, ça fait 4 ans que je subis du harcèlement. Ça a commencé il y a 4 ans, j'ai commencé à subir du harcèlement pour une histoire totalement débile, pour quelque chose de faux, de bête". Depuis, les insultes fusent.

Harcelée depuis 4 ans

Un harcèlement qui continue sur les réseaux sociaux : "Les gens qui me pourrissent la vie dans la vraie vie peuvent aussi me pourrir la vie sur les réseaux". Dans un tweet, elle précise : "j'en ai développé de la paranoïa et de nombreuses angoisses." Face à ce message de détresse, de nombreux internautes ont essayé de lui apporter leur soutien. Parmi eux, le chanteur Keen'V, qui a fait référence à la mort d'Emilie, adolescente qui s'est suicidée à 17 ans, victime de harcèlement : "Un petit message de réconfort à toi. Les amis je ne vous dis pas quoi faire vous savez #pasunepetiteémiliedeplus". La youtubeuse Estelle Fitz lui a également envoyé un message : "On est tous là pour toi ! Courage love, vraiment. Je te comprends à 100% mais y'a de l'aide et tu vas y arriver."

Des célébrités et la police interviennent

La police elle-même a réagi : "Bonjour, Nous avons visionné votre vidéo sur Twitter et nous prenons votre message très au sérieux", proposant plusieurs solutions à la jeune fille. Une vague de soutien énorme à laquelle elle ne s'attendait pas : "on dit souvent sur Twitter tout est pris à la rigolade, que si tu t'exposes, tu vas finir en meme ou humilié, et bah pour mon cas c'est totalement faux, principalement que des gens bienveillants, je m'attendais pas à tout ça mais vous êtes que des coeurs, je vous aime trop". On espère que les choses vont s'arranger pour elle, comme pour ce lycéen harcelé.