Unmissabl lors d'une interview pour PRBK sur les MST. La contraception sera bientôt gratuite jusqu'à 25 ans en France
La contraception, ça coûte cher, que ce soit la pilule, l'implant, le patch... Surtout pour les mineures et les étudiantes. Heureusement, la contraception gratuite va enfin arriver en France. La contraception sera bientôt gratuite jusqu'à 25 ans. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé la bonne nouvelle en précisant pourquoi la gratuité s'arrête à 25 ans.

La contraception (pilule, implant...) sera gratuite jusqu'à 25 ans à partir du 1er janvier 2022

Bonne nouvelle, la contraception sera bientôt gratuite jusqu'à 25 ans ! C'est Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, qui a annoncé ça à Caroline Roux lors de son passager dans Les 4 Vérités sur France 2, ce jeudi 9 septembre 2021. "La contraception sera désormais gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans" a-t-il déclaré. Pour rappel, la contraception était déjà gratuite pour les mineures, y compris pour les moins de 15 ans depuis août 2020.

Le ministre a précisé à propos de cette contraception gratuite, que cela pourra aussi englober le rendez-vous chez un(e) gynécologue : "Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception, jusqu'à 25 ans, à compter du 1er janvier" 2022.

Mais il existe plusieurs moyens de contraception : le préservatif, le préservatif féminin, l'implant, la pilule, le patch, l'anneau vaginal... Alors lesquels sont concernés par cette gratuité ? "Le ministère de la santé précise que toutes les contraceptions féminines sont concernées par cette mesure" a indiqué Franceinfo.

"C'est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger"

Dans son interview sur France 2, Olivier Véran a aussi expliqué pourquoi la contraception va enfin devenir gratuite. "J'ai fait plusieurs constats, avec les autorités de scientifiques : il y a un recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes, et le premier motif, c'est le renoncement pour des raisons financières" a-t-il indiqué, "C'est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, ne puissent avoir une contraception, si elles en font le choix, évidemment, parce que ça leur coûte trop cher dans leur budget".

Et pourquoi avoir décidé d'arrêter la contraception gratuite à partir de 25 ans révolus ? Car "c'est un âge qui correspond, en termes de vie économique, sociale et de revenus" à "davantage d'autonomie", "c'est aussi l'âge où l'on va quitter définitivement la complémentaire de santé (parentale, ndlr)" a-t-il ajouté.