Entartage japon
En matière de plaisanterie, l'entartage tel qu'on le connaît n'a jamais été un modèle de subtilité. Le Japon est pourtant parvenu à repousser les limites.

Depuis qu'internet est internet, chacun peut apprécier ce que les médias étrangers ont à proposer de meilleur... et de pire. Dans le flux continu de séquences décalées, une nation se démarque pourtant : le Japon et son lot d'émissions un brin capillotractées, pour qui n'a pas à l'esprit les canons de la culture du pays du Soleil levant.

A ce grand jeu du WTF médiatique, l'émission "Uwa! Damasareta Taishou" (on vous laissera le soin de déterminer la prononciation adéquate) vient de battre un nouveau record d'étrangeté en recyclant le gag antédiluvien de l'entartage. A ceci près que nos amis nippons n'y vont pas avec le dos de la cuillère et n'hésitent pas à utiliser un canon à crème pour accomplir leur méfait.

Résultat : ces deux malheureux piégés par le programme. S'installant confortablement dans une pièce truffée de caméras, les deux victimes ne s'attendaient sûrement pas à voir la table basse du lieu s'ouvrir sous leurs yeux pour faire feu. Dégommage pleine tête dans les règles de l'art, la violence du tir ne laisse pas de place au détail et permet aux caméras de saisir toute la surprise des deux entartés. Blague potache certes, mais d'une rare efficacité.