Mickael Vendetta compare le vaccin à un viol, Kim Glow se croit en dictature
Mickael Vendetta compare le vaccin à un viol, Kim Glow se croit en dictature
La récente allocution d'Emmanuel Macron pour annoncer l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour les soignants n'a pas fait plaisir à tout le monde. Sur Instagram, Kim Glow et Mickael Vendetta ont décidé de pousser des coups de gueule honteux qui font polémique.

On l'avait presque oublié, mais Mickael Vendetta a bien l'intention de revenir sur le devant de la scène. Malheureusement, ce n'est pas pour de très bonnes raisons. Ainsi, après s'être récemment fait remarquer sur YouTube où il profitait d'une vidéo pour insulter Cyril Hanouna de "mouche à m*rde" et "p*te à buzz", l'ex-candidat de télé-réalité a cette fois-ci décidé de s'en prendre... au vaccin contre la Covid-19.

Mickael Vendetta compare le vaccin à un viol

Suite à l'allocution d'Emmanuel Macron ce lundi 12 juillet 2021, durant laquelle le président a établi de nouvelles mesures pour enrayer l'épidémie, étendant notamment l'importance du pass sanitaire, Mickael Vendetta a exprimé toute sa colère face au seul remède efficace contre le virus.

Visiblement apeuré par les piqures et peu convaincu par ses effets, l'ancien Skyblogueur a donc profité de son compte Instagram pour partager sa réticence à l'idée de se faire soigner. A travers une image, il a dans un premier temps déclaré, "Le vaccin obligatoire c'est comme un viol. Une pénétration sans consentement", avant d'ajouter en légende, "Non, je ne me ferai pas violer par Big Pharma".

Une comparaison honteuse vis-à-vis des personnes réellement victimes de violences sexuelles, mais également idiote puisque l'obligation de vaccination ne le concerne pas. Olivier Veran l'a rappelé, seuls les soignants devront impérativement être vaccinés d'ici septembre afin d'éviter l'aggravation des cas auprès des personnes vulnérables.

Malgré tout, ces propos ne sont en rien une surprise de la part de quelqu'un qui passe son temps libre à sortir des théories du complot. Dernière en date ? Emmanuel et Brigitte Macron ne seraient pas vaccinés et auraient manipulé les Français...

Kim Glow se croit en dictature

Mais le plus inquiétant, c'est qu'il n'est pas le seul "influenceur" à profiter de sa notoriété pour faire passer de tels messages néfastes sur ses réseaux sociaux. Ainsi, toujours sur Instagram, c'est Kim Glow qui a également réagi aux nouvelles mesures à venir en France. Et là encore, celle qui s'était déjà fait remarquer en 2020 pour ses délires complotistes n'a pas fait dans la finesse.

Premièrement, l'ex-candidate de l'émission Les Marseillais a rappelé qu'elle était plus intelligente que le Pass Sanitaire et qu'elle savait déjà comment le contourner, "J'irai pas au resto, je commanderai sur Uber. J'irai pas en discothèque, je ferai la fête chez moi. J'irai pas au musée, je regarderai la chaîne Histoire. J'irai pas en concert, je préfère écouter la musique chez moi. Rien à foutre de leur pass sanitaire. La liberté ou rien".

Puis, en légende sous son post, Kim Glow en a rajouté une couche en sous-entendant que la France n'était désormais plus un pays libre, "Rappelez-moi juste par quoi commence 'la devise' de la France svp ? #liberté ? ou #dictaturesanitaire ?". Une déclaration choquante ? Oui, mais qu'elle n'a pas assumé très longtemps. Au contraire, le dernier hashtag a rapidement été effacé face aux nombreux commentaires négatifs reçus sous son post.

Une nouvelle rassurante : les influenceurs n'ont finalement pas tant d'influence que ça. Ouf.

Mickael Vendetta
Kim Glow et Mickael Vendetta : "viol", "dictature", propos chocs sur le vaccin et le pass sanitaire
Mickaël Vendetta célibataire : son mariage avec Laura annulé
Mickael Vendetta : "J'ai joué un personnage un peu con mais ça m'a rapporté du fric"
Mickaël Vendetta : mariage l'année prochaine pour le roi de la bogossitude
voir toutes les news de Mickael Vendetta Découvrir plus d'articles