Kemar (Le Manoir) : amener les abonnés au cinéma ? "Dans quelques années ça sera bon"
Kemar (Le Manoir) : amener les abonnés au cinéma ? "Dans quelques années ça sera bon"
C'est dans le film Le Manoir que l'on a récemment pu retrouver Kemar (Marc Jarousseau de son vrai nom) au cinéma en compagnie d'autres créateurs de talent comme Natoo, Mister V ou encore Ludovik. Et si la comédie horrifique n'a pas eu le succès escompté, Kemar se veut optimiste pour l'avenir.

Sorti au cinéma le 21 juin dernier, Le Manoir a réuni plus de 200 000 spectateurs dans les salles. Un petit chiffre comparé au succès monstre de Wonder Woman, mais plutôt encourageant pour un film de ce genre (comédie horrifique, quasi inédit en France) interdit aux moins de 12 ans. Toutefois, comme l'a confirmé Kemar à Faispasgenre, tout le monde s'attendait à mieux. S'il est content de l'avis du public sur ce film "on a reçu plein de retours positif", il ne cache pas une petite déception : "C'est pas la folie. (...) Je pense que les attentes étaient élevées chez pas mal de personnes du projet qui se disaient : bon ces YouTubeurs ont une communauté large, si on l'additionne ça va être dingue niveau entrées !"

YouTube et cinéma, un problème de transition pour les abonnés

Mais à en croire le vidéaste, ce petit score au box-office trouve son explication dans les habitudes du public. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas encore si simple de faire bouger les abonnés de YouTube aux salles de cinéma : "J'en croise plein des abonnés : 'Ah je te kiffe Kemar ! – T'as vu Le Manoir ? – Non je sais pas, je vais voir...' Y a pas mal de gens qui réagissent comme ça, c'est dommage, même ceux qui nous suivent. Dans quelques années je pense que ce sera bon, là en fait je pense qu'on est dans la période de transition."

"J'ai plein de choses à apprendre pour le futur"

Dans tous les cas, cette expérience restera mémorable pour Kemar "y a beaucoup de positif" et il compte bien s'appuyer dessus pour ses nouveaux projets. Alors qu'il vient de boucler le tournage d'un nouveau film intitulé Les Affamés, il s'avoue prêt à se lancer plus sérieusement dans le métier d'acteur : "Comédien c'est pas du tout un truc auquel je me prédestinais à la base, mais de curieux hasards on fait que j'en suis là et c'est là que je peux m'exprimer, chercher des choses en profondeur, et que je me mets en danger. Pour les tournages YouTube on approfondit pas souvent les personnages... J'ai l'impression de rester à la surface de ce qu'est vraiment le métier de comédien, mais du coup c'est bien, j'ai plein de choses à apprendre pour le futur. Cela est excitant." Et avec un Kemar plus armé pour la comédie et plus expérimenté, il ne fait aucun doute que le public n'aura bientôt plus de mal à accepter cette transition et à se rendre enfin au cinéma.