Ca y est, c'est fini ! Victime depuis plusieurs mois de harcèlement, la gameuse Kayane peut souffler : son harceleur a été placé en hôpital psychiatrique ! Comme quoi, le fait d'avoir confronté son "stalker érotomane" a payé...

Messages d'amour, photos devant le restaurant familial ou encore à tous ses événements... Le 20 février dernier, Kayane racontait avoir confronté celui qui la harcèle depuis plus de trois mois. "Ce qui est dangereux et inquiétant, c'est qu'il me suit partout, me surveille et surveille toute ma famille", confiait la gameuse dans une interview accordée à l'Express.

Victime d'un "stalker érotomane"

Après quatre plaintes déposées auprès de la police, en vain, la star de E-sport a décidé d'agir. Accompagnée d'un ami, elle a alors confronté son "stalker érotomane" pour le dénoncer. Et ça a marché puisqu'il a été interpellé par la police. Pourtant, elle restait traumatisée : "Je n'arrive plus à dormir correctement, je ne peux plus m'entraîner en étant complètement concentrée, je ne peux pas promener Yumiko sereinement.".

Placé en hôpital psychiatrique

Aujourd'hui, Marie-Laure Norindr, de son vrai nom, peut enfin respirer : il a été placé en hôpital psychiatrique pour quelques mois, comme elle l'a annoncé sur Twitter : "Suite à une interpellation de la gendarmerie, mon harceleur a été placé dans un hôpital. J'espère que les soins seront efficaces pour lui... C'est fou tout ce qu'il a fallu faire pour arriver à quelque chose. J'ai fini par tomber sur des personnes compétentes qui prenaient le problème au sérieux. Je vais enfin pouvoir reprendre une vie normale sans vivre dans la peur. Pour quelque temps en tout cas. Pas fini mais un énorme pas réalisé."

Elle tient ensuite à remercier ses fans pour leur soutien : "Je lis vos messages de soutien et c'est vraiment touchant. Merci pour votre positive attitude, et pour ne pas avoir été insultant envers lui."