Par Lola Maroni Journaliste
Lola Maroni est rédactrice pour le site Purebreak.com et notamment pour les rubriques TV, Musique et Buzz.
Julie de Bona (Le Tueur du lac) se confie sur son rôle de Lise Stocker en interview avec Purebreak
Julie de Bona (Le Tueur du lac) se confie sur son rôle de Lise Stocker en interview avec Purebreak
Après Le Secret d'Elise et Entre deux mères, Julie de Bona reprend cette fois-ci le rôle de Lise Stocker, joué auparavant par Barbara Schulz dans Le Mystère du lac, dans la nouvelle série de TF1, Le Tueur du lac. Interviewée par Purebreak, l'actrice se confie sur son personnage, avec lequel elle est repartie de zéro, ou encore sur le sujet poignant de ce thriller.

"J'ai pris Lise comme un nouveau personnage"

Purebreak : En quelques mots, comment décrieriez-vous l'intrigue du Tueur du lac ?

Julie de Bona : C'est une flic et un gendarme qui trouvent deux cadavres de femmes en même temps. Ils se rendent rapidement compte qu'il y a un tueur en série à Annecy. Ils vont donc devoir allier leurs forces pour trouver le coupable. Le fait que la police et la gendarmerie travaillent ensemble et que les deux personnages soient en couple est assez original. Cette série est aussi assez émouvante car elle parle de la violence faite aux femmes, un fait d'actualité, avec des personnages féminins très forts. On s'attache aussi beaucoup aux victimes aux portraits de ces femmes proposés dans Le Tueur du lac. Par exemple, Lise est digne, courageuse et forte malgré sa grande fragilité, ses doutes et sa remise en cause.

Vous remplacez Barbara Schulz dans le rôle de Lise Stocker, qu'est-ce qui vous convaincu d'accepter ce projet ?

Quand j'ai lu le scénario des quatre premiers épisodes, j'ai trouvé que cette nouvelle série originale était super. J'ai trouvé ça vraiment prenant avec un beau suspens et un personnage avec plein d'enjeux personnels qui sont intéressants à traiter. La lecture du script m'a vraiment convaincue de le faire.

Appréhendez-vous la réaction des téléspectateurs à ce changement d'actrice ?

Non je n'ai pas peur parce que j'ai l'impression que c'est une nouvelle mini-série avec une toute nouvelle histoire. Du coup, ce n'est pas vraiment une suite même si Le Tueur du lac est en comparaison avec Le Mystère du Lac, que j'ai trouvé très bien. Lise a une nouvelle problématique à régler donc je l'ai pris comme un nouveau personnage. Je n'ai pas eu la sensation de remplacer Barbara Schulz. Après, j'adore son travail, mais je ne vais pas me comparer à elle. C'est toujours délicat.

Le Tueur du lac est une toute nouvelle histoire comparée au Mystère du lac. Cela vous a-t-il aidé à vous intégrer au sein de l'équipe et à jouer le rôle de Lise ?

Oui je pense. Déjà, tous les rôles secondaires et le lieu sont différents et on a une nouvelle ville qui renaît de ses cendres. En réalité, il n'y avait pas vraiment de difficultés à s'intégrer car l'équipe technique a changé, mis à part le réalisateur, Lannick Gautry et Marie-Anne Chazel. Du coup, je suis arrivée avec une nouvelle équipe, un nouveau projet, une nouvelle mini-série, c'était formidable.

"Les sites de rencontre sont le reflet de notre société"

Quelles nouveautés avez-vous apporter à ce personnage par rapport à Barbara Schulz ?

Je ne pense pas avoir apporté quelque chose de plus au personnage car ce n'est pas comparable. Je ne pense pas l'avoir vécu comme Barbara Schulz. J'ai vraiment écouté mon metteur en scène et j'ai lu un script avec une intrigue différente. On n'a pas besoin de voir Le Mystère du lac pour comprendre. Je n'ai donc pas à apporter en plus ou en moins, j'ai apporté ce que j'ai travaillé pour cette série.

Lise poursuit un tueur qui chasse ses victimes sur les sites de rencontre. Ce choix a-t-il été fait pour sensibiliser le public au danger d'aujourd'hui ?

Je ne pense pas que ce soit l'intention première du réalisateur, mais ce que je trouve super, c'est que ça crée un vrai suspens et une vraie inquiétude car tout le monde peut se projeter là-dedans. Les réseaux sociaux et les sites de rencontre font désormais partie intégrante de notre vie donc on peut tous imaginer une amie dans cette situation. Du coup, ça contribue au thriller.

Est-ce que selon vous les gens ne sont pas assez vigilants par rapport à ça ?

Les réseaux sociaux en général m'inquiètent énormément. On est tous devenu accro même si on a une résistance plus ou moins grande. C'est une mise en scène de notre vie et ça peut être dangereux pour les adolescents qui sont en train de se construire avec ça. Ça m'inquiète un peu pour eux, mais comme je n'ai pas d'adolescent autour de moi, je ne sais pas si avoir grandi avec leur génération n'est pas un drame. De mon côté, moi qui ai grandi sans ça, je me dis 'Mais comment ils font ?' parce que quand quelque chose de compromettant sort, ils sont humiliés à l'école. Et en ce qui concerne les sites de rencontre, ils sont le reflet de notre société. C'est triste, mais c'est comme ça que les gens se rencontrent aujourd'hui.

En tant qu'acteur, comment arrive-t-on à s'évader d'un sujet aussi dramatique et dur ?

Ce n'est pas simple. Il y a des fois où ça nous a pas trop atteint, mais d'autres fois où on est nostalgique et bizarre. Il faut donc revenir à sa vie quotidienne pour couper, mais quand on est à Annecy, loin de sa famille, c'est plus compliqué. La solution est donc de sortir avec les personnes du tournage, faire du sport et voir un bon film. Moi, j'étais plus dans quelque chose de joyeux pour sortir du drame.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer PureBreak.com.