Une jeune femme répond aux critiques d'un homme rencontré sur Tinder
Une jeune femme répond aux critiques d'un homme rencontré sur Tinder
Trouver l'amour est probablement la chose la plus compliquée au monde. Et malheureusement pour Michelle, cette jeune femme n'est pas encore tombée sur la perle rare. Pire, après l'un de ses rendez-vous arrangé via Tinder, elle a eu le droit à un gougeât de première qui lui a écrit une lettre pour lui dire qu'il la trouvait sympa... mais trop grosse. La réponse de Michelle fait aujourd'hui le tour du web.

Nouveau jour, nouveau buzz sur Internet. Toutefois, il ne s'agit pas ici d'un bébé trop mignon ou d'un chaton trop rigolo, mais d'une histoire particulière. Celle de Michelle, une utilisatrice de Tinder, qui avoue sur un blog avoir vécu une étonnante mésaventure suite à l'un de ses rendez-vous. En effet, alors qu'elle venait de passer une agréable soirée se terminant notamment par un baiser avec son prétendant, elle affirme avoir reçu un message extrêmement désagréable de sa part le jour suivant.

Un message blessant

Ainsi, comme vous pouvez le découvrir ci-dessous, après une nuit de réflexion, l'homme lui aurait tout simplement signifié que malgré ses innombrables qualités, elle n'était pas physiquement faite pour lui :

"Salut Michelle,

Merci pour cette magnifique soirée hier soir. J'ai vraiment apprécié être en ta compagnie et je t'adore. Tu es insolente et drôle et juste le genre de filles avec qui j'aimerais sortir si seulement mon corps et mon esprit me laissaient faire. Mais j'ai peur qu'ils ne le fassent pas. Je ne vais pas te raconter des conneries... Je t'adore Michelle et je pense que tu es la plus jolie fille que j'ai jamais rencontrée. Mais mon esprit est attiré par les personnes plus minces.

Donc même si je suis incroyablement attiré par ton esprit, ton visage, ta personnalité (et putain... je le suis vraiment), je ne peux pas dire la même chose à propos de ton corps. Donc je peux m'asseoir avec toi et flirter et passer la meilleure soirée, mais j'ai cette horrible impression que quand nous nous mettrons nus, mon corps me laissera tomber. Je ne veux pas que cela arrive.

Je m'en veux terriblement Michelle, parce que je n'ai jamais ressenti quelque chose comme ça pour quelqu'un, mais j'essaie d'être honnête tout en évitant de passer par un gougeât.

On pourrait être d'incroyables amis, on pourrait flirter et blaguer ensemble et ... putain, je pourrais te marier sans réfléchir si tu étais plus mince, parce que ce que tu as dans ton esprit est réellement unique et j'adore ça.

Je pense que ce que je tente de te dire c'est que j'essaie d'éviter une plus grosse douleur dans le futur en te disant ça maintenant, afin d'éviter de passer par des étapes embarrassantes. S'il te plait, pardonne-moi."

Une réponse cinglante

Et forcément, si on peut lui concéder le bénéfice du doute concernant ses intentions à travers ce message, sa maladresse dans ses mots n'a pas laissée indifférente Michelle. Ainsi, après avoir attendu quelques jours avant de lui répondre, elle s'est décidée à le faire sur son site, dans une lettre ouverte assassine. Comme elle le confesse, son message l'a profondément blessée et elle lui en veut pour ça :

"Cher homme rencontré sur Tinder,

J'étais à un autre rendez-vous quand j'ai reçu ton message. En revenant des toilettes il m'a trouvée en larmes. Il était sympa, mais décontenancé et il ne m'a plus contactée depuis.

Tu ne dois pas craquer sur moi. Nous avons tous un pote que nous regardons tristement en pensant 'Tu es mignon, mais tu ne me procures rien'. Nous aimerions être attirés par eux, mais nos corps et nos cerveaux ne fonctionnent pas comme ça. Et ce n'est pas grave.

Ce qui est grave, c'est qu'après quelques heures en ma compagnie, tu as pris le temps d'écrire ce message déplacé, qui n'est rien d'autre que sadique. Le ton que tu utilises est condescendant, et la façon dont tu exprimes avec détail ton dégoût pour mon corps est vraiment idiot. La seule raison possible d'écrire ce message est de me blesser.

Et j'ai honte de dire que pendant quelques instants, ça a fonctionné. Tu as réveillé cette peur qui sommeille en chaque femme qui a un jour été adolescente – celle que peu importe à quel point tu es drôle, intelligente, gentille, passionnée, loyale, déterminée, audacieuse ou pleine de vie – si tu es quelque peu en surpoids, personne n'arrivera à te trouver attirante.

J'aime mon physique. Je ne suis pas Charlize Theron, mais c'est pas grave. Je me ressemble et je m'aime comme ça. Tu pourrais penser que toutes mes photos de profils sont truquées, mais je trouve qu'elles me représentent très bien. Et je suis honnête sur qui je suis. Je me décris comme une femme qui aime la pizza et j'ai ajouté mon compte Instagram où je suis même en bikini. J'aime penser que j'y apparais comme une femme heureuse et confiante.

J'ai montré ton message à mes amis qui n'ont exprimé que de l'horreur et de la gêne à ton égard, et une certaine envie de te faire mal.

Je ne te verrai et n'entendrai plus jamais parler de toi (tu pourrais avoir envie de répondre sur ce blog. S'il te plaît, non. Il n'y a rien que tu puisses dire qui me ferait penser que tu n'es pas une honte pour ton genre.)

Ce qui m'interpelle vraiment, c'est que tu as à une fille de 13 ans. Une dessinatrice talentueuse qui collectionne les Mangas et veut visiter le Japon.

Je veux que tu encourages ta fille à aimer, apprécier et faire attention à son corps. Il lui appartient rien qu'à elle... Élève son intellect et sa créativité. Pousse-la à affronter ses peurs. Donne lui les outils pour développer une armure d'estime de soi afin qu'elle puisse, le moment venu, répondre comme je le fais au comportement d'un homme petit et malheureux".

Internet divisé

Une réponse cinglante et touchante de sa part, qui a rapidement fait le tour du web. Cependant, comme on peut le constater dans les commentaires, sa réaction n'a pas été approuvée par tout le monde. Si certains défendent totalement son point de vue, d'autres tentent de prendre le parti de l'homme qu'ils considèrent surtout comme maladroit dans son honnêteté, tandis que d'autres encore critiquent l'utilisation de sa fille dans ce texte.

Les histoires d'amour finissent mal en général...