Jouer à des jeux de guerre rendrait plus intelligent selon un professeur en neurosciences à l'Université de Genève
Jouer à des jeux de guerre rendrait plus intelligent selon un professeur en neurosciences à l'Université de Genève
Les jeux vidéo ne nous abrutissent pas. Bien au contraire, certains permettraient de développer notre intellect. C'est en tout cas qu'avance un professeur en neurosciences qui a constaté que jouer à des jeux d'action régulièrement boosterait les capacités de notre cerveau. Si les scientifiques le disent, pourquoi donc s'en priver.

Au début de l'année, Barack Obama a commandé une étude sur les jeux violents. Objectif : mettre fin - ou au contraire appuyer - les craintes des Américains qui jugent les jeux vidéo plus dangereux que les armes à feu. Dans l'attente de la publication des résultats, une nouvelle analyse, relayée cette semaine dans les médias, tend a contrario à prouver que les loisirs vidéoludiques seraient bons pour notre santé.

Les jeux vidéo, bons pour la santé ?

Comme le rapporte le site LeSoir.be, Daphné Bavelier, professeur en neurosciences à l'Université de Genève, a découvert, au détour d'une de ses études sur la plasticité du cerveau des personnes malentendantes, que les jeux d'action rendraient plus intelligents. Plus concrètement, jouer à des jeux de guerre améliorerait la vision.

Pour appuyer ces résultats, une étude supplémentaire a été menée sur des personnes qui n'avaient jamais touché à une manette. Après avoir testé leur vision, ces dernières ont été placées devant un jeu comme Battlefield 4 ou Call of Duty Ghosts cinq heures par semaine durant deux mois et demi. Après de nouveaux tests, les scientifiques ont constaté que leur perception des contrastes et des détails était plus fine.

Pas d'inconvénients, que des avantages

Avant de crier au miracle, sachez que les jeux vidéo ne rendront pas la vue aux aveugles. Si la vision des cobayes s'est améliorée, c'est principalement grâce au cerveau qui décoderait mieux les données visuelles suite à ces exercices. Et pour ceux qui y voyaient déjà une source d'addiction, les résultats seraient durables. En d'autres termes, il ne serait pas nécessaire de passer toute sa vie devant la console.

Autre bienfait des jeux de guerre : ils perfectionneraient l'attention et la concentration. Ceci s'avérerait notamment utile chez les chirurgiens et les pilotes de ligne, souvent confrontés à des prises de décision rapides. Si après ça, vos parents vous invitent à éteindre la console sous prétexte que les jeux vidéo vous abrutissent, vous saurez désormais quoi leur répondre.