2 photos
Voir le diapo
Ce week-end (10 et 11 avril 2010) se disputaient les quarts de finales de la H CUP en rugby. Le choc entre les deux stades (Toulouse et Paris) a tourné à l'avantage des sudistes. On fait le point sur Adobuzz des résultats. Crédits: © Nicolas RICHARTE - Fotolia.com "Globalement, j'ai

Ce week-end (10 et 11 avril 2010) se disputaient les quarts de finales de la H CUP en rugby. Le choc entre les deux stades (Toulouse et Paris) a tourné à l'avantage des sudistes. On fait le point sur Adobuzz des résultats.


Crédits: © Nicolas RICHARTE - Fotolia.com

"Globalement, j'ai vu de beaux quarts de finale. En terme de jeu, les matches de Clermont et de Biarritz étaient très agréables à suivre. J'ai été impressionné par l'engagement physique du match entre Northampton et le Munster".

Ces paroles viennent de l'ancien joueur international Alain Penaud. Force est de constater que les spectateurs ont été gaté en ce week-end principalement dédié à l'ovalie.

La défaite de Clermont (29-28) est la déception tricolore du week-end. Brock James, l'ouvreur jaunard, est l'objet de toutes les critiques pour son jeu au pied défaillant. Peut-être que Morgan Parra devrait un peu plus être responsabilisé pour les coups de pied.

Il a prouvé avec l'équipe de France qu'il en était capable. Mais Brock James a également manqué des plaquages et se retrouve impliqué sur les deux essais du Leinster. C'est trop pour un seul homme et c'est dommage pour Clermont.

!afi!

A l'opposé, les Biarrots, peut-être moins séduisants dans le jeu que les Ospreys, ont été diablement plus efficaces. Le BO a été très réaliste sur cette partie. Ils ont aussi pu s'appuyer sur une grosse conquête face aux Ospreys de Shane Williams (29-28) Ils ont fait la partie qu'il fallait face à une équipe très bien organisée.

La victoire du Stade Toulousain reflète le renouveau de certains cadres! Les Parisiens ont beaucoup bousculé les Rouge et Noir en début de rencontre mais le banc toulousain a fait la différence. Ils ont pu apporter beaucoup de fraîcheur, notamment en première ligne, tout au long de la rencontre.

Et Toulouse a pu compter sur un grand Yannick Jauzion qui confirme qu'il est redevenu une arme absolue pour le club. Dans le choc (très viril) britannique, ce sont les irlandais du Munster qui l'emporte face aux anglais et ex-coéquipiers de Sebastien Chabal de Northampton (33-19).

Yannick Jauzion
News
essentielles
sur le
même thème