Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Gabano (Les Princes de l'amour 3) en interview pour PureBreak
Gabano (Les Princes de l'amour 3) en interview pour PureBreak
Le 6 novembre prochain, les téléspectateurs de W9 feront la connaissance de Gabano, l'un des séducteurs des Princes de l'amour 3. Mais pour ceux qui n'en peuvent plus d'attendre, on vous propose de découvrir son interview pour PureBreak.

"Je recherchais des femmes avec du caractère"

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Gabano : Je m'appelle Gabano, j'ai 32 ans et je suis originaire de Toulouse. Dans la vie, je suis mannequin. J'ai une petite fille de 5 ans et demi.

Qu'est-ce qui t'a poussé à te tourner vers la télé-réalité ?

On m'a tout simplement proposé d'être l'un des séducteurs des Princes de l'amour 3 et ça tombait dans une période où j'hésitais entre partir à l'étranger ou en vacances. Donc je me suis dit 'pourquoi pas tenter l'émission'. Le concept m'a plu et comme j'étais un grand célibataire, j'ai foncé.

Le fait que tu aies une petite fille t'a déjà mis des barrières en amour ?

Je suis déjà tombé sur des filles qui voulaient un homme n'ayant pas d'enfant ou sur des filles qui voulaient des enfants. Mais j'ai déjà ma fille à élever, donc je ne vais pas refaire un enfant de suite. J'arrive à un âge où les filles veulent une vie de famille et ce n'est pas forcément mon cas. Donc ce n'est pas évident tous les jours.

Quel style de fille attendais-tu physiquement et mentalement ?

Je recherchais des femmes avec du caractère. Il fallait aussi qu'elles soient élégantes, qu'elles soient assez jolies et qu'elles aient un beau regard.

Qu'est-ce qui était rédhibitoire ?

Qu'elles ne s'entretiennent pas et qu'elles ne soient pas dans mon état d'esprit.

"C'était très dur de gérer mes deux séductrices au quotidien"

Que devaient faire tes séductrices pour te séduire ?

Pour me séduire, il fallait déjà commencer par me supporter (rires). Il fallait avoir l'esprit ouvert, me surprendre et apprendre à me connaître. Il fallait sortir du lot, comme les séductrices avaient des rivales, et donc être plus touchantes et meilleures que la concurrente.

As-tu profité de ton statut de Princes pour embrasser plusieurs filles ou autres ?

Bien sûr, j'ai profité du moment. Mais parfois, je pensais profiter sur le moment et il s'avère que ça m'a beaucoup mis dans l'embarras. C'était à double tranchant, ça a parfois eu des répercussions sur la suite.

Pas trop difficile de gérer deux séductrices en même temps ?

On va dire qu'à la fin de la journée, j'étais bien fatigué (rires). C'était très dur à gérer au quotidien, surtout qu'à chaque fois, je séduisais l'une comme l'autre et ça ne leur plaisait pas. Ça me retombait dessus à chaque fois. J'essayais de passer autant de temps avec l'une qu'avec l'autre.

Dans les saisons précédentes, on a vu que certains Princes piquaient les prétendantes des autres. Est-ce quelque chose dont tu es capable ?

Non, s'il y a vraiment une fille qui me plaît, je demande.

Comment t'entendais-tu avec les autres candidats ?

On s'entendait très bien, mais j'ai eu plus d'affinités avec certains. Mon petit frère dans l'aventure, c'était Nikola. On a fait les 400 coups ensemble.

Que t'as appris cette aventure ?

Qu'il y avait des femmes vraiment sincères et prêtes à beaucoup de choses pour trouver l'amour.

Propos recueillis par Atika Nasri. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.com

Les Princes de l'amour 3
Oxanna (Les Princes de l'amour 3) et Gilles de retour... dans La robe de ma vie !
Jessica (Les Princes de l'amour 3) : son décolleté perturbe tout le plateau de C'est mon choix
Florent (Les Princes de l'amour 3) et Emilie séparés ? Ils suppriment leurs photos sur Instagram
Clémence Applaincourt (Les Princes de l'amour 3) anorexique ? Elle répond sur Snapchat
voir toutes les news de Les Princes de l'amour 3 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème