Electronic Arts a profité de sa conférence de l'E3 2014, ce lundi 9 mai, pour annoncer officiellement FIFA 15, sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC. PureBreak n'a cependant pas attendu cette présentation pour tester le nouvel épisode de la célèbre franchise footballistique. Voici nos impressions, ballon au pied.

C'est en mai dernier, en présence des producteurs de la série, qu'EA a présenté, en huit-clos, FIFA 15. Et dès les premières minutes de la présentation, le traditionnel discours sur la volonté de délivrer la simulation "la plus réaliste" nous a une nouvelle fois été énoncé. Si cette vision nous avait conquis à l'époque de FIFA 12 et 13, c'est avec un peu plus de recul que l'on accueille ces mots, la faute à un FIFA 14 un peu moins ambitieux. Pourtant les nouveautés sont bien là.

FIFA 15 ou l'émotion à tout prix

Si on nous assure que les innovations affecteront avant tout le gameplay, la présentation a surtout placé l'accent sur l'expérience visuelle, motivée par un seul mot d'ordre : l'émotion. Cela passera notamment par l'ajout des "attitudes". Chaque joueur possédera son propre lot de réactions - animées en temps réel - qui varieront selon la tournure du match, la place de son équipe dans le tournoi ou l'interaction avec les autres sportifs. Les animations du public ont elle aussi été étoffées afin de proposer des ralentis encore plus vivants.

La modélisation des joueurs s'avère quant à elle plus variée. La carrure des joueurs a notamment été corrigée afin de paraître plus humaine, même si en cours de partie, cette amélioration ne saute pas aux yeux. Les terrains gagnent également en dynamisme avec une altération progressive du gazon (traces de pas, gazon humide...). Si l'on craignait que l'effet soit trop exagéré, EA Sports l'a finalement bien dosé. Ceci apporte une touche de réalisme, certes dispensable, mais au final bienvenue pour les gamers soucieux du détail.

Réactivité et souplesse de jeu

L'arrivée des consoles "new-gen" a également permis aux développeurs d'EA Sports de disposer de plus ressources qu'ils ont utilisées pour perfectionner l'IA. Vos coéquipiers seront ainsi plus réactifs et ne feront pas seulement que défendre ou garder le ballon. Ils pourront prendre des initiatives afin de vous porter jusqu'aux cages adverses, grâce à une meilleure possession de balle et un démarquage moins robotique. En partie, ces nouvelles possibilités permettent essentiellement aux actions de se mettre en place plus facilement.

Et le gameplay dans tout ça. Manette en main, FIFA 15 délivre une sensation familière : celle de jouer à un jeu que l'on connaît mais qui nécessite malgré tout d'être à nouveau maîtrisé. Les déplacements sont notamment bien plus réactifs, voire un peu trop tant l'impression de glisse était présente dans la démo. La physique du ballon, au sol principalement, a aussi gagné en fluidité (l'inertie demeure désormais), ce qui ravira les adeptes du passing. FIFA 15 proposera enfin bien plus de contrôles (corners, coups francs...), le tout porté par de nouveaux gestes techniques propres à chaque joueur.

Nos impressions générales : "Feel the game" [littéralement "ressentez le jeu"], telle est la promesse de ce FIFA 15. Et effectivement, ce nouvel épisode monte d'un cran en matière d'émotion visuelle. Quid du gameplay ? Les joueurs devront à nouveau mettre à jour leurs techniques pour maîtriser le titre. Reste à savoir si cette remise à niveaux méritera réellement de dépenser 70 euros. Si par contre votre décision est déjà prise, sachez que pour toute précommande du jeu, 40 packs Gold pour le mode FIFA Ultimate Team vous seront offerts.

A lire aussi : Metal Gear Solid 5 The Phantom Pain : le trailer fou et sanglant de l'E3 2014 / E3 2014 : AC Unity, Halo 5.. les jeux que l'on veut voir au salon du jeu vidéo / The Witcher 3 : date de sortie et trailer sanglant de l'E3 2014 / Xbox One sans Kinect : un boost de puissance... pour rattraper la PS4 ?