Emmanuel Macron remet en place un ado : "tu m'appelles Monsieur le président de la République"
Emmanuel Macron remet en place un ado : "tu m'appelles Monsieur le président de la République"
Alors qu'Emmanuel Macron commémorait hier le 18 Juin 1940, jour de souvenir de l'appel du général de Gaulle, au Mont-Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), le Chef de l'Etat a sèchement recadré un adolescent qui l'a surnommé "Manu", lui demandant de l'appeler "Monsieur le président de la République, ou Monsieur".

Depuis hier, une vidéo fait le tour des réseaux sociaux et médias : celle où Emmanuel Macron, de passage au Mont-Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), recadre sèchement un collégien lors des commémorations du 18 Juin 1940, jour de souvenir de l'appel du général de Gaulle. Alors que celui-ci le surnomme "Manu", le Chef de l'État l'a alors corrigé, lui demandant de l'appeler Monsieur le Président de la République. "Tu es là dans une cérémonie officielle. Tu te comportes comme il faut.", le recadre-t-il, ajoutant : "Tu peux faire l'imbécile. Mais aujourd'hui, c'est la 'Marseillaise' et le 'Chant des Partisans'. Tu m'appelles Monsieur le président de la République, ou Monsieur".

Il lui fait la leçon

Celui qui s'était fait piégé par un youtubeur dans la Cour de l'Elysée en profite ensuite pour lui faire la leçon : "Tu fais les choses dans le bon ordre. Si un jour tu veux faire la révolution, tu apprends d'abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même". Face aux critiques reçues, le Chef de l'État a partagé en début de soirée sur Twitter la suite de son échange avec le collégien, commentant : "Le respect, c'est le minimum dans la République – surtout un 18 juin, surtout en présence des compagnons de la Libération. Mais cela n'empêche pas d'avoir une conversation détendue".

La suite de la vidéo

Et pour cause, ils ont discuté du brevet et notamment de l'importance d'avoir une mention. Alors que le jeune garçon demande "Pourquoi la mention quand on a déjà le brevet ?", le Président répond : "Pour montrer aussi ce dont tu es capable et aller le plus loin possible (...) Il faut penser à la suite et être un exemple. Ceux que tu es venu honorer aujourd'hui, ils ne se sont pas juste contentés d'avoir la barre. S'ils avaient suivi ça, ils seraient comme beaucoup à l'époque chez eux (...) Il ne faut pas toujours se poser ces questions-là, il faut aussi se dire vers quel idéal je dois aller".

Un recadrage qui divise les Français, partagés entre amusement et consternation.

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron ne ferme pas l'ENA et veut aider les étudiants modestes à y accéder plus facilement
France : "Un acte de pénétration sexuelle" sur un mineur de moins de 15 ans "sera un viol"
Emmanuel Macron veut une génération sans tabac : voilà son plan anti-cancer pour y arriver
Covid-19 : Emmanuel Macron promet un vaccin pour tous "d'ici la fin de l'été"
voir toutes les news de Emmanuel Macron Découvrir plus d'articles