Elections américaines 2020 : toutes les réponses aux questions que l'on se pose
Elections américaines 2020 : toutes les réponses aux questions que l'on se pose
Election Day, scrutin indirect, grands électeurs... Alors que les Américains sont appelés à voter pour leur futur Président des Etats-Unis ce mardi 3 novembre 2020 (entre notamment Donald Trump et Joe Biden), les Français que nous sommes peuvent être perdus face à un système électoral bien différent du nôtre. Voilà les réponses aux questions que l'on se pose...

Dernière ligne droite avant l'élection américaine ! C'est en effet ce mardi 3 novembre 2020 que les Américains sont appelés à voter pour leur futur président des Etats-Unis. Qui de Donald Trump (républicain, équivalent de la droite) ou Joe Biden (démocrate, équivalent du centre gauche) l'emportera ? Si on ne peut pas encore vous donner la réponse à cette question, on peut en revanche éclaircir certains points qui peuvent parfois sembler compliqués. Car du vote au système électoral, l'élection américaine est bien différente de celle que l'on connaît en France. Voilà les réponses aux principales questions que l'on peut se poser.

Joe Biden et Donald Trump sont-ils les seuls candidats ?

Si les médias ne parlent que d'eux, non, Joe Biden et Donald Trump ne sont pas les seuls candidats à l'élection présidentielle de 2020. Il y a aussi la militante Jo Jorgensen, déjà candidate à la vice-présidence en 1996, qui représente le parti libertarien, ou encore le syndicaliste et militant éco-socialiste Howie Hawkins. Kanye West a quant à lui présenté sa candidature en tant que candidat indépendant. Malgré ces partis diverses, ce sont toujours les démocrates et les républicains qui finissent par s'affronter. Tout simplement parce que la nature du système électoral américain favorise le bipartisme et les électeurs ne veulent pas que leur vote soit "gaspillé" en votant pour un tierce parti.

Elections américaines 2020 : toutes les réponses aux questions que l'on se pose
Elections américaines 2020 : toutes les réponses aux questions que l'on se pose

Pourquoi les Américains votent-ils un mardi ?

Si, en France, nous votons le dimanche, aux Etats-Unis, l'Election Day tombe toujours "le mardi suivant le premier lundi de novembre" selon une loi de 1845. Le choix de ce jour est religieux : le dimanche est le "jour du Seigneur" et mettre l'élection le lundi aurait contraint certains à voyager le dimanche.

Comment se déroule le vote du 3 novembre ?

Contrairement au système français, où les électeurs ont une journée pour se déplacer au bureau de vote, les Américains peuvent voter avant le jour de l'élection (le 3 novembre) s'ils le souhaitent, en se rendant dans les bureaux de vote ou par courrier. Pratique en ces temps d'épidémie de coronavirus. De plus, les Américains ont plus de temps que les Français pour s'inscrire sur les listes électorales.

Pourquoi les bulletins de vote par correspondance font polémique ?

Il existe plusieurs raisons :

- Ils risquent de perturber le calendrier électoral. D'abord, parce que, selon les Etats, la date limite pour envoyer son bulletin diffère. Ensuite, parce qu'il pourrait y avoir des retards dans l'acheminement des bulletins si ceux-ci sont trop nombreux. Enfin, parce qu'il faudra attendre plus longtemps les résultats puisque les bulletins seront plus long à être décomptés.

- Donald Trump craint que ce système augmente le risque de fraude. "Des boîtes aux lettres seront forcées, des bulletins seront contrefaits, même imprimés illégalement ou frauduleusement signés", a-t-il expliqué. A noter qu'une quinzaine de résultats d'élections ont déjà été annulés pour fraude, en partie à cause du vote par correspondance.

- Mais surtout, Donald Trump craint que le vote par correspondance joue en faveur des démocrates, en raison d'une hausse du nombre de participations.

Qui élit le Président ?

Si, en France, les citoyens élisent directement leur Président de la République, c'est différent aux Etats-Unis, dont le système électoral repose sur le scrutin indirect. Cela signifie que ce ne sont pas les Américains qui élisent directement leur président. S'ils choisissent en effet un candidat, leur vote sert en réalité à élire de "grands électeurs", au nombre de 538, qui forment le "collège électoral". Ce sont eux qui vont ensuite élire le président. Pour être élu, le candidat à la présidentielle doit remporter la majorité des 538 grands électeurs, donc au moins 270.

Qu'est-ce que les "grands électeurs" ?

- Les "grands électeurs" sont élus Etat par Etat, au suffrage universel.

- Ils sont, pour la plupart, des élus (gouverneurs, représentants au Capitole de leur État, maires, juges...) et des responsables locaux de leurs partis. Ils vont donc, logiquement, choisir le représentant de leur parti, qu'il soit républicain ou démocrate. Néanmoins, c'est arrivé occasionnellement que certains votent pour le candidat adverse...

- Leur seul rôle politique est d'élire le prochain Président des Etats-Unis. Ils sont élus uniquement pour ça.

- Au total, ils sont 538 grands électeurs répartis ainsi : 100 au titre du Sénat, 435 au titre de la Chambre des représentants et 3 pour le district fédéral de Columbia. Leur nombre varie selon les Etats puisqu'il est proportionnel au nombre de représentants et de sénateurs au Congrès. Ainsi, la Californie a 55 grands électeurs et le Texas 38. A l'inverse, le Vermont, l'Alaska, le Wyoming et le Delaware n'en ont que 3.

Voilà pourquoi, ces dernières semaines, Donald Trump et Joe Biden ont fait campagne principalement en Californie et au Texas, ou encore dans les "Swing States" (Etats indécis) : ces Etats sont décisifs dans le vote et peuvent faire basculer l'élection. Et pour cause, lorsqu'un candidat obtient le plus grand nombre de votes dans un État, il récolte tous les grands électeurs associés à cet État. Le candidat qui sera élu par les grands électeurs n'est donc pas forcément celui qui aura obtenu le plus de votes de la part des Américains (c'est par exemple ce qui s'est passé en 2016 avec Hillary Clinton).

Quand aura-t-on le résultat officiel de l'élection ?

Si l'élection a lieu le 3 novembre, ce n'est donc que la première étape : il faudra attendre mi-décembre pour découvrir la décision des grands électeurs. L'élection "officielle" du président a lieu seulement "le premier lundi qui suit le deuxième mercredi de décembre", soit le 19 décembre cette année. Sauf que, en attendant les résultats officiels, on devrait être fixés rapidement sur la personne élue. Contrairement aux élections précédentes, ça devrait toutefois prendre un peu plus de temps puisque, comme on vous l'a dit plus haut, les bulletins de vote par correspondance seront plus nombreux en raison de la crise sanitaire et donc plus long à être décomptés.

Quand le Président élu commencera-t-il son mandat ?

Le président élu ne prendra pas place tout de suite dans le Bureau ovale : il existe une période de passation des pouvoirs de onze semaines, le temps de choisir son cabinet, de nommer ses hauts fonctionnaires ou encore de réfléchir à comment mettre en place son programme. Le 6 janvier 2021, à l'issue du décompte officiel des votes, le Congrès annoncera solennellement le nom du président élu. L'Inauguration Day, durant lequel il prononcera son discours d'investiture, aura lieu le 20 janvier 2021. Le mandat est alors de quatre ans, renouvelable une seule fois.

Si ce n'est toujours pas clair, Netflix a dévoilé "Le vote", une mini série docu qui nous aider à tout comprendre sur les élections US.