Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Entre les séries Star Wars qui se ressemblent toutes (Mandalorian, Le Livre de Boba Fett, Obi-Wan Kenobi) et les séries Marvel qui ne servent pas à grand chose (Loki, Falcon et le Soldat de l'hiver...), Disney+ a besoin d'argent pour les produire. Ainsi, afin d'attirer de nouveaux abonnés et atteindre rapidement un seul de rentabilité, les dirigeants vont bientôt intégrer de la publicité ET mettre en place une grosse augmentation du prix de l'abonnement.

Il est loin le temps où les plateformes de streaming étaient censées révolutionner le monde et ringardiser la télévision. Entre les séries diffusées d'une façon hebdomadaire (The Boys sur Prime Vidéo, Obi-Wan Kenobi sur Disney+) ou celles qui se retrouvent annulées après une seule saison faute de succès suffisant (Drôle ou First Kill sur Netflix), on réalise que le modèle est finalement le même. Et ce n'est pas la prochaine étape qui nous fera penser le contraire.

Ainsi, à l'instar de Netflix dans les prochains mois, Disney+ - qui fait face à un ralentissement inquiétant vis-à-vis de ses objectifs en termes d'abonnements et de rentabilité, va bientôt intégrer de la publicité. Le twist ? Là où sa concurrente mettra en place une nouvelle option, moins coûteuse, pour légitimer cette évolution, la maison de Mandalorian, WandaVision & cie bouleversera de son côté son offre actuelle.

De la pub et une augmentation de l'abonnement pour Disney+

Comme le révèle le Wall Street Journal, l'abonnement que l'on connait tous à 7,99$ (8,99€ chez nous) sans publicité sera donc toujours proposé MAIS celui-ci sera en plus marqué par l'intégration de quatre minutes de pub toutes les heures. D'après les premières informations, cela devrait être l'équivalent d'entre neuf et douze spots différents qui s'incrusteront durant nos visionnages. Seuls les programmes pour enfants seront exemptés d'une telle intrusion.

Et si on ne souhaite pas voir nos binge-watchings être gâchés par de la publicité ? Alors il faudra opter pour une version premium bien plus chère. Ainsi, c'est un abonnement à 10,99$ (possiblement 11,99€) qui sera proposé dans ce cas, soit une augmentation de 3$.

Pour l'heure, cette révolution qui fait déjà grincer quelques dents est uniquement attendue aux USA le 8 décembre prochain. Cependant, quand on sait que les dirigeants de Disney+ espèrent atteindre une rentabilité d'ici 2024, il ne fait aucun doute que ces nouvelles offres arriveront également chez nous dans les mois à venir.

Des prix qui ne cessent de s'envoler

Pour rappel, c'est en janvier 2021 que Disney+ avait déjà augmenté ses tarifs en France (de 7,99€ à 8,99€ par mois), tandis que Prime Vidéo en a fait de même cet été (de 5,99€ à 6,99€ par mois). De son côté, Netflix a récemment laissé entendre qu'elle allait bientôt mettre en place une nouvelle augmentation de ses abonnements afin de pénaliser les personnes qui partagent leurs comptes. Aucune somme n'a cependant été annoncée.

Elle est belle la révolution anti-télé...

Disney+
Andor : personne n'y croyait mais c'est sûrement la meilleure série Star Wars (et le sexe s'est même invité)
"Je vais pleurer de joie" : cette grosse annonce sur High School Musical enflamme les fans
She-Hulk sur Disney+ fait tomber l'une des dernières frontières de l'univers Marvel, du jamais vu (ou presque)
Disney+ : la publicité débarque... avec une grosse augmentation du prix de l'abonnement
voir toutes les news de Disney+ Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment