Un montage des tatouages de Flavia Carvalho
Chaque jour dans le monde, bien trop de femmes sont victimes de violences domestiques. Une tatoueuse brésilienne de la ville de Curitiba propose aux victimes de violences familiales de sa ville de recouvrir gratuitement leurs cicatrices avec des tatouages très esthétiques afin de transformer ces traces de souffrances passées en oeuvres d'art.

Des dizaines de femmes qui ont pu se reconstruire

Flavia Carvalho a 31 ans et a commencé à apprendre le tatouage au cours de ses études de biologie à l'Université. Devenir tatoueuse n'a pas été simple, car cela reste un univers essentiellement masculin : elle a par exemple raconté au Huffington Post américain l'anecdote d'une convention de tatouage où il n'y avait que six femmes, dont elle, sur 150 participants. Cela ne l'a pas empêché de remporter un prix grâce à son talent, face à de nombreux hommes plus expérimentés.

Elle dispose désormais de son propre salon, Daedra Art & Tattoo, où elle tatoue gratuitement les cicatrices de femmes ayant subi des violences ou bien ayant du subir une massectomie (le retrait chirurgical d'un sein) suite à un cancer. Ses oeuvres sont magnifiques et très utiles pour aider les femmes à se rapproprier leur corps.

Une reconstruction par le tatouage
Une reconstruction par le tatouage
Se reconstruire avec un tatouage
Se reconstruire avec un tatouage
Sublime reconstruction par le tatouage
Sublime reconstruction par le tatouage
Recouvrir un bleu permanent d'un tatouage, c'est facile et possible
Recouvrir un bleu permanent d'un tatouage, c'est facile et possible

Découvrez d'autres histoires qui font le buzz dans notre revue de web : Insolite : trois soeurs accouchent le même jour dans le même hôpital ! / Simples figurants, ces deux beaux gosses volent la vedette aux stars de Broadway / Un chat arrête une balle perdue et sauve la vie d'un petit garçon !