Ce n'est plus un secret pour personne que Demi Lovato n'a pas toujours bien vécu sa vie de superstar. Envoyée en rebab en novembre 2010 pour scarifications, boulimie et bipolarité, la chanteuse de Give Your Heart a Break a vécu la descente aux enfers. Aujourd'hui, la belle est revenue en interview sur ses vieux démons.

Ce n'est plus un secret pour personne que Demi Lovato n'a pas toujours bien vécu sa vie de superstar. Envoyée en rebab en novembre 2010 pour scarifications, boulimie et bipolarité, la chanteuse de Give Your Heart a Break a vécu la descente aux enfers. Aujourd'hui, la belle de Twitter est revenue en interview sur ses vieux démons. Addiction aux drogues et dépression, l'ex star de l'écurie Disney révèle les affres de la célébrité.

Interrogée par le magazine Fabulous, Demi Lovato a ainsi confié avoir consommé de la drogue avant d'être placée en centre. Et selon la starlette de 19 ans, c'était très facile d'en obtenir : "Les promoteurs me donnaient de la drogue et de l'alcool dans les restaurants ou les clubs. Ils voulaient que je revienne chez eux pour que je sois vu ici. Ils me léchaient les pieds.", dit-t-elle avec franchise.

Celle a qui l'on disait à l'école qu'elle était grosse raconte qu'à cette époque elle était particulièrement dépressive, ce qui l'a conduit dans une spirale infernale dont elle a encore du mal à parler aujourd'hui : "C'est quelque chose dont je ne veux pas vraiment parler. Ce que je peux dire c'est que j'étais déprimée", déclare-t-elle gênée. Avant d'ajouter que la solitude que connaissent bon nombre d'artistes a été l'un des facteurs déclencheurs de ce mal-être : "J'allais sur scène en face de 18 000 personnes et tout à coup je me retrouvais seule dans une chambre d'hôtel.[...]", nous apprend-t-elle.

Demi Lovato admet également que ce n'était pas son idée d'aller en centre mais, au vu de son état de santé, l'ex de Joe Jonas n'a pas lutté contre cette décision et a fait le choix d'accepter enfin de se soigner.

La "pote" de Niall Horan, les pieds sur Terre, confesse néanmoins que la célébrité est un cadeau empoisonné qui a fait succomber beaucoup de stars : "Etre célèbre peut être dangereux. Personne ne dit "non" (à la drogue). C'est pourquoi il y en a tant qui font une overdose et meurent."

Et de reconnaitre qu'elle aussi a failli passer très près de la mort : "Ca aurait pu m'arriver", avoue-t-elle lucide. La disparition tragique d'Amy Winehouse en 2011, suite à une overdose d'alcool, témoigne d'ailleurs des méfaits de la starification.

Mais que l'on se rassure, aujourd'hui Demi Lovato va bien et n'hésite plus à pousser des coups de gueule contre la maigreur à Hollywood. Actuellement en tournée dans le monde, la jolie brune voit la vie du bon côté et n'hésite pas à rire quand ses fans lui tirent les cheveux. Et c'est comme ça qu'on l'aime !

Alexandra Suc

Demi Lovato
Demi Lovato et Max Ehrich séparés : son ex-fiancé a appris leur rupture... dans les médias
Mort de Ruth Bader Ginsburg : qui est la juge à qui les stars US rendent hommage ?
Demi Lovato évoque sa dépression et ses envies suicidaires sans filtre pour "OK Not To Be OK"
Demi Lovato : "Je veux quitter le monde dans un meilleur état que quand je suis arrivée"
voir toutes les news de Demi Lovato Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème