Votre nom sur une canette de Coca ? Après les M&M's personnalisés avec votre bouille ou vos initiales, préparez-vous à accueillir les bouteilles de Coca marquées de votre blase. Une petite fantaisie que nous prépare la célèbre marque américaine dans l'Hexagone pour cet été, après un premier essai concluant en Australie

Votre nom sur une canette de Coca ? Après les M&M's personnalisés avec votre bouille ou vos initiales, préparez-vous à accueillir les bouteilles de Coca marquées de votre blase. Une petite fantaisie que nous prépare la célèbre marque américaine dans l'Hexagone pour cet été, après un premier essai concluant en Australie.

Un coca à votre nom
"Hey, c'est mon Coca !- Ton nom est marqué dessus ?- Et bien maintenant que tu le dis...". Et pour cause, votre prénom pourrait bien apparaître sur les sodas de la célèbre marque américaine. Dans un communiqué, la société Coca-Cola a annoncé qu'elle commercialisera prochainement en France 800 millions de bouteilles et canettes (classiques, light et zero) sur lesquelles seront imprimées les 150 prénoms usuels de l'Hexagone.

Une poignée d'élus
Les Julien, les Jean ou les Sophie seront donc heureux d'apprendre que leurs prénoms s'afficheront dès le mois de mai sur les produits Coca-Cola distribués en grandes surfaces, dans les bars, les restaurants et autres petits commerces. L'opération devrait se terminer à la fin de l'été lorsque les 800 millions de bouteilles auront été écoulées.

Un coup de poker pour Coca-Cola ? Pas vraiment puisque l'expérience a déjà été réalisée l'été dernier en Australie - ou tourne actuellement Robert Pattinson - et a rencontré un véritable succès au point que 50 prénoms supplémentaires avaient été rajoutés à la liste de 150.

Coca aux petits soins
Coca sait donc chouchouter les consommateurs mais aussi les consommatrices. Après une pub très hot mettant en scène un mannequin british, la marque ventait les mérites du Coca-Cola Light par le biais du créateur de mode Marc Jacobs, torse nu pour obtenir l'effet souhaité. Mais Coca n'oublie pas non plus d'améliorer son image en prenant part aux combats contre l'obésité.