Central Park : faut-il regarder la série de Apple TV+ par le papa de Bob's Burgers ?
Central Park : faut-il regarder la série de Apple TV+ par le papa de Bob's Burgers ?
C'est ce vendredi 29 mai qu'Apple TV+ met en ligne les premiers épisodes de la saison 1 de Central Park, sa première série d'animation signée Loren Bouchard (Bob's Burgers) et Josh Gad (La Belle et la Bête). PRBK a eu la chance de découvrir en avance les premières aventures de la famille Tillerman et vous livre son avis sans spoilers. Alors, on mate ou on zappe ?

Parmi les séries d'animation les plus drôles du moment aux USA, il y a bien évidemment Les Simpson, Rick & Morty, Final Space, Archer ou encore South Park, mais il y a surtout Bob's Burgers qui nous raconte le quotidien déjanté et improbable de la famille Belcher qui voit les parents tenir un restaurant de burgers et leurs enfants semer le chaos en ville ou à l'école. Et bien bonne nouvelle, Loren Bouchard - le génie derrière cette comédie, s'est associé à Apple TV+ - la plateforme de streaming d'Apple, afin de donner vie à Central Park, une nouvelle série d'animation très spéciale.

L'essentiel

Créée par : Loren Bouchard (Bob's Burgers) et Josh Gad (La Belle et la Bête).
Avec : les voix de Kristen Bell (Veronica Mars), Tituss Burgess (Unbreakable Kimmy Schmidt), Josh Gad, Stanley Tucci (Hungers Games), Kathryn Hahn (Preuve à l'appui), Daveed Diggs (Black-ish).
Format : saison 1 de 13 épisodes de 25 minutes.
Diffusion : mise en ligne hebdomadaire sur Apple TV+.

Le pitch

Central Park suit la vie d'une famille composée d'Owen et Paige Tillerman et de leurs deux enfants, Cole et Molly, qui vit en plein Central Park - le célèbre parc de New York, grâce au travail d'Owen chargé de son entretien. Cependant, leur quotidien se retrouve bouleversé quand la terrible Bitsy Brandenham - une vieille business woman sans pitié, se révèle prête à tout pour acquérir le parc et le raser afin d'y implanter de nombreuses boutiques. S'engage alors un bras de fer aussi drôle qu'improbable entre ces deux parties avec le poumon de la ville comme terrain de jeu.

Bande-annonce de la série Central Park

Une comédie (musicale) géniale

Comme il en a déjà l'habitude avec Bob's Burgers, Loren Bouchard nous offre ici une famille à la fois attachante et originale. Si les personnalités des Tillerman sont peut-être moins excentriques que celle de la famille Belcher, elles n'en restent pas moins efficaces et sources de moments mémorables à l'écran. On s'amuse vraiment à voir Owen considérer ce parc comme son enfant et se démener pour faire le bonheur des visiteurs, les premiers émois amoureux de Molly sont très cool à suivre, l'amitié de Cole avec un chien est génialement débile et il est rafraîchissant de voir Paige ne pas rester dans l'ombre de son mari. De même, les personnages secondaires sont hilarants et s'imbriquent parfaitement dans l'intrigue, à commencer par Bitsy. La moindre de ses apparitions fait mouche et Stanley Tucci nous offre une performance vocale absolument parfaite. On adore la détester.

Mais là où Central Park se détache réellement de Bob's Burgers et se crée une identité unique, c'est dans sa mise en scène. Première belle surprise, les talents de dessin de Molly prennent régulièrement vie et donnent lieu à des séquences animées façon comics incroyables. C'est une idée créative toute simple mais elle est très appréciable car elle sert à chaque fois le propos et apporte une petite plus-value à l'intrigue en question. On en vient même souvent à regretter qu'elles soient si courtes.

Autre point fort de Central Park, il s'agit d'une série musicale. Ainsi, attendez-vous en moyenne à 3 passages en chanson par épisode. Et là où la série frappe fort, c'est que les morceaux ne sont pas de simples bonus comme peuvent l'être les séquences du générique de Bob's Burgers. Ici, les instrumentales sont réellement travaillées, et les textes racontent quelque chose et nous restent en tête à chaque fois. C'est simple, on a déjà hâte de se refaire la playlist (sur Apple Music ?) une fois la diffusion terminée. Il faut dire aussi que Loren Bouchard et Josh Gad se sont magnifiquement entourés en intégrant au casting quelques stars de Broadway (Leslie Odom Jr., Tituss Burgess, Daveed Diggs...), ce qui permet à ces passages musicaux de décoller et de nous en mettre plein les oreilles. Pour faire simple, il ne s'agit pas d'un caprice des créateurs mais, là encore, d'une vraie plus-value.

Enfin, Central Park a la bonne idée d'être feuilletonnante. Si chaque épisode a sa propre intrigue, les différents fils rouges mis en place à l'écran sont néanmoins toujours présents, apportent des enjeux supplémentaires et du contenu nettement plus satisfaisant. A ce sujet, que dire du concept du narrateur qui vient nous servir de guide ? A la fois inutile et indispensable, il apporte une autre dimension à cette histoire qui devient, de par sa présence, addictive, puisque l'on a forcément envie de connaître les prochains coups qui seront donnés.

En bref : Central Park est une belle réussite. Malgré un esthétisme qui nous ramène constamment à Bob's Burgers quand on lance un épisode, cette série d'animation qui fourmille d'idées créatives s'est trouvée sa propre identité et sait nous surprendre constamment. La balance entre l'intrigue normale et les passages musicaux est parfaitement équilibrée, l'univers se met rapidement en place au point qu'il est difficile de ne pas être sous le charme de ces personnages, et l'humour est efficace.

The Eddy : notre avisu sur la série
The Eddy : notre avisu sur la série
News
essentielles
sur le
même thème