Par Marie Piat Journaliste
Marie Piat est une journaliste qui peut écrire sur (à peu près) tout : séries, films, télé, stars, mode, mangas... Lucifer, Harry Potter, les Kardashian-Jenner, Disneyland Paris, les films de Noël, Les Marseillais ou encore Danse avec les stars font partie de ses sujets préférés.
 Britney Spears : le docu Controlling Britney Spears, réalisé par le New York Times, sur Amazon Prime Video. Les révélations choquantes sur la vie intime de la chanteuse quand ele était sous tutelle !
Ce jeudi 2 décembre 2021, c'est l'anniversaire de Britney Spears qui a 40 ans. Mais c'est aussi la date de sortie du docu Controlling Britney Spears sur Amazon Prime Vidéo, réalisé par le New York Times. Alex Vlasov, ancien employé de la sécurité de la star, fait partie des personnes à témoigner. Et il révèle notamment que "ses relations intimes étaient contrôlées" par son père Jamie Spears, au point que chaque rencontre avec un homme devait être approuvée avant.

Britney Spears : "Ses relations intimes étaient contrôlées", les rencontres avec des hommes devaient être approuvées par son père

Grâce au soutien des fans de Britney Spears (avec le hashtag #FreeBritney) et à la justice, la star a enfin été libérée de sa tutelle. L'interprète de Baby One More Time avait dénoncé sa tutelle abusive en juin dernier. Et désormais, elle est libre ! Ce jeudi 2 décembre 2021, c'est l'anniversaire de la chanteuse qui fête ses 40 ans, mais c'est aussi la sortie du docu Controlling Britney Spears (réalisé par le New York Times) sur Amazon Prime Video, qui revient sur ses 13 années de tutelle infernales.

Après Framing Britney Spears, le documentaire Controlling Britney Spears réunit de nombreux témoignages glaçants. Notamment celui d'Alex Vlasov, ancien employé chez Black Box Security, une société chargée de la sécurité de Britney Spears. "Jamie, Edan et Robin étaient impliqués dans toutes les actions de Britney" a-t-il déclaré face caméra, "Toutes ses demandes étaient contrôlées et enregistrées".

"Ses relations intimes étaient contrôlées. Elle ne pouvait pas recevoir d'invités sans que ces trois personnes soient au courant" a-t-il ajouté, "Selon Edan, on aurait dit un enfant ou une mineure qui a besoin de l'aval de ses parents". Et Jamie Spears contrôlait vraiment la vie privée de sa fille : chaque nouvelle rencontre avec un homme devait être approuvée par lui. Britney Spears ne pouvait donc pas se faire de nouveaux amis, et encore moins se mettre en couple avec quelqu'un sans autorisation de son père. Pour rappel, elle avait aussi révélé vouloir un troisième enfant mais son père l'avait forcée à porter un stérilet contre son gré pour ne pas tomber enceinte.

La chanteuse était espionnée dans sa chambre, avait un téléphone sous surveillance et ne pouvait pas conduire ou utiliser sa carte bleue

L'ancien employé de la compagnie de sécurité a aussi souligné qu'il y avait un système d'écoute dans la chambre de Britney Spears. Au total, plus de 180 heures d'enregistrements auraient été récupérées, où on l'entend parler avec son compagnon et avec ses fils.

Son téléphone portable aussi était placé sous surveillance : ses messages, ses appels, ses notes, ses photos, son historique sur Internet... Tout était épié : "Son téléphone et ses conversations privées étaient souvent utilisés contre elle. Je sais qu'il est arrivé que Jamie dise à Britney : 'Pourquoi as-tu envoyé un message à cette personne ?'". Et la chanteuse avait aussi interdiction de conduire ou encore d'utiliser sa carte bleue pour s'acheter des sushis, des sneakers, un iPhone etc. C'était son père qui décidait quoi acheter.

"C'est une vie humaine qui a été torturée", "Ils ne la traitaient pas comme un être humain"... Les témoignages glaçants

Felicia Culotta, ancienne assistante de Britney Spears, a elle aussi témoigné dans le docu : "Je n'ai jamais parlé de ce dont nous avons été témoins. Nous avons signé ces accords de confidentialité et c'était difficile d'oser dire quoi que ce soit sachant que des personnes dans l'équipe de management de Britney pouvaient m'empêcher de gagner ma vie. Mais c'est important. C'est une vie humaine qui a été torturée".

"Cela m'a vraiment fait penser à quelqu'un qui était en prison", "et la sécurité a été mise en position d'être essentiellement les gardiens de la prison" a précisé Alex Vlasov, "Éthiquement, c'était très limite" parce qu'ils "ne la traitaient pas comme un être humain".

Et si à l'époque, il n'a rien dit, c'est parce qu'il ne savait rien de la tutelle : "J'ignorais tout sur la tutelle. C'était un concept inconnu. Tout ce que j'ai appris sur sa mise sous tutelle venait d'Edan Yemini. On nous a dit que c'était pour son bien. Que le but était de la protéger des mauvaises influences, de l'empêcher de perdre de l'argent et de lui permettre de conserver la garde de ses enfants. On nous disait toujours que c'était sa volonté".

Britney Spears
Britney Spears plus en contact avec ses enfants à cause de ses photos nues ? Elle réplique après les propos de son ex
Tiens, revoilà Britney Spears nue sur Instagram, et on ne comprend toujours pas le délire derrière
Britney Spears : sa chambre placée sur écoute par son père ? Il se défend
Mariage de Britney Spears : son ex-mari tente de s'incruster à la cérémonie et finit en prison
voir toutes les news de Britney Spears Découvrir plus d'articles