Encore des révélations autour de l'affaire de la prostitution dans le milieu de la télé-réalité. Quelques semaines après le reportage de Jeremstar qui a beaucoup fait réagir les candidates, c'est au tour d'Aurélie Preston de tout dire. L'ex-candidate des Anges, que l'on retrouvera bientôt dans La villa des coeurs brisés 3 sur NT1, a affirmé avoir été approchée pour se prostituer dans une interview.

Dans Les Terriens du Dimanche du 24 septembre, Jeremstar dévoilé sur C8 le témoignage choc d'une candidate de télé-réalité qui balançait l'escorting et de la prostitution des stars du petit écran. Depuis ce reportage qui a intrigué les internautes, de nombreuses candidates se sont exprimées. Après Julie Ricci, Manon Marsault, Adixia ou encore Martika, au tour d'Aurélie Preston de s'exprimer.

Aurélie Preston "harcelée" pour avoir refusé de se prostituer ?

Dans une interview donnée à VSD, la chanteuse et ex-candidate des Anges et de La villa des coeurs brisés 3 a dévoilé avoir été approchée par une autre candidate pour se prostituer. Tout serait partie d'une simple invitation pour un voyage à Ibiza qui a très vite intrigué Aurélie Preston. "Pour moi, il s'agissait d'un voyage entre amis. J'étais célibataire, donc je lui ai demandé une photo du mec. Elle m'a envoyé le profil Facebook et le mec était marié, c'était n'importe quoi. J'ai senti les embrouilles." a-t-elle expliqué. "Elle m'avait dit que si son pote me kiffait, il me gâterait, qu'il me donnerait de l'argent, qu'il me paierait une veste en python ou une rolex, ce que je voudrais. Mais moi, ça ne m'intéressait pas."

Un sentiment qui s'est très rapidement confirmé puisque le voyage était intégralement pris en charge. "Elle m'avait dit : "Envoie-moi ton passeport que je te prenne ton billet, bébé. T'inquiète pas, tu n'as rien à dépenser." Je lui avais répondu : "Je ne comprends pas, si c'est un voyage entre amis, c'est à moi de payer mon billet.". Mais elle refusait". Très rapidement, les choses auraient dégénéré. "J'ai compris que c'était de la prostitution parce que, à partir du moment où je ne lui ai plus répondu, elle m'a harcelée. Elle m'a clairement expliqué que si je ne venais pas pour son soit-disant copain, qui à la base était son client, et bien, je lui faisais perdre toutes ses vacances à Ibiza et tout le reste. Une nuit, elle m'a envoyée une soixantaine de Snap, des notes vocales qui s'effacent au fur et à mesure, jusqu'à 5 h du matin." a confié la star.

Qui est responsable du réseau ?

Dans son interview, Aurélie Preston ne dévoile pas l'identité de la personne qui aurait voulu la recruter mais donne quelques indices. "On s'est rencontrées en booking et on s'est croisées ensuite sur deux, trois programmes de téléréalité. Je tairai son nom parce que je ne veux pas d'histoires. Elle vit avec une ancienne candidate de téléréalité, la mère maquerelle dont Jeremstar a parlé, et je sais qu'elles font ça à deux." explique-t-elle.

Même si cette personne ne lui a jamais clairement parlé de prostitution, Aurélie Preston a vu clair dans son jeu. "J'ai compris elle était avec deux autres personnes du milieu de la téléréalité qui sont dans l'escorting, qu'il y avait des mecs et qu'elles étaient payées 5000 euros par jour. Je pense que pour 5000 euros par jour, on ne joue pas trop aux dominos, pour le coup." a déclaré la candidate qui ajoute : "Je veux qu'on comprenne que bien qu'on m'ait proposé de me prostituer, j'ai refusé."