Apple s'est toujours vantée d'être une interface prude et "libérée du porno". Mais voilà que la marque fait tomber son masque de sainte-nitouche, comme le révèle un article d'Europe 1. La marque à la pomme propose pour la Saint-Valentin, une sélection de titres musicaux à 0,69 dollar au lieu de 0,99. Un petit clin d'oe

Apple s'est toujours vantée d'être une interface prude et "libérée du porno". Mais voilà que la marque fait tomber son masque de sainte-nitouche, comme le révèle un article d'Europe 1. La marque à la pomme propose pour la Saint-Valentin, une sélection de titres musicaux à 0,69 dollar au lieu de 0,99. Un petit clin d'oeil au Kama Sutra...

Apple : une marque prude
Apple a toujours affirmé et revendiqué son statut de marque prude. Comme le rapporte Europe 1 dans un article intitulé Apple et le Sexe : c'est quoi le problème ?, Steve Jobs, son créateur, s'en vante dès 2010 et évoque une interface "libérée du porno". Il va même plus loin en précisant que si les utilisateurs veulent du porno "ils n'ont qu'à s'acheter un Androïd".

On l'a compris, Apple ne veut ni seins, ni cul, ni tout ce qui peut s'apparenter de près comme de loin à du contenu pornographique. La raison ? Les lobbies catholiques et puritains ont un fort pouvoir aux Etats-Unis et hors de question de se les mettre à dos. Résultat : l'application du quotidien allemand Bild n'arrive à se frayer un chemin jusquà iTunes qu'en rhabillant les playmates qu'il exhibe dans ses pages.

Apple joue les saintes-nitouches
Dans les faits, les choses sont un peu plus complexes et Apple a parfois du mal à contrôler certains contenus. Le porno se trouve facilement, il suffit pour cela de se rendre sur Youtube et compagnie, compatible avec toutes les plateformes pour trouver le "mal" combattu par Apple et des vidéos de Lady Gaga seins nus ou de Zahia complétement à poil. De plus, la politique de validation des contenus sur Apple semble assez aléatoire, comme s'en amuse Christophe Laporte, rédacteur en chef du site MacGénération, la comparant à un match de foot : "parfois l'arbitre siffle pénalty, parfois il sort un carton rouge là où un autre n'aurait rien sifflé... C'est un peu aléatoire". Une application Condom Size est d'ailleurs depuis peu de temps disponible sur l'Apple Store.

Apple tombe le masque
En proposant des titres à 0,69 dollar au lieu de 0,99, la marque à la pomme aurait-elle décidé de faire un clin d'oeil coquin au Kama Sutra pour la Saint-Valentin ? Quoi qu'il en soit le chiffre n'a sans doute pas été choisi au hasard... Et les amoureux pourront se délecter d'une playlist hot en promo pour la Saint-Valentin.

News
essentielles
sur le
même thème