Aliens : pourquoi 1 million de personnes veulent tout d'un coup envahir la zone 51 ?
Aliens : pourquoi 1 million de personnes veulent tout d'un coup envahir la zone 51 ?
Free the aliens ! Selon un événement créé sur Facebook la semaine dernière, plus d'1 million de personnes se disent prêtes à envahir la "zone 51" aux Etats-Unis le 20 septembre prochain à 3h du matin. Le but : libérer les extraterrestres qu'elle abriterait, selon les théories conspirationnistes !

Ca n'a pas pu vous échapper : depuis plusieurs jours, tout le monde s'emballe autour d'un sujet, la zone 51. A tel point que c'est resté un bon moment en Trending Topics sur Twitter. Mais qu'est-ce qu'il se passe ? Afin de tout bien comprendre, voilà d'abord ce qu'est la zone 51, aussi connue sous les noms de Dreamland, Watertown, The Ranch, Paradise Ranch, The Farm, ou encore The Box.

Qu'est-ce que la zone 51 ?

Il s'agit d'une aire géographique du Nevada, aux Etats-Unis, née dans les années 1950 et où se trouve une base militaire dite secrète. L'armée y effectuerait des essais d'appareils expérimentaux militaires. Depuis une trentaine d'années, la théorie conspirationniste selon laquelle l'armée américaine y étudierait les extraterrestres est constamment alimentée. Par exemple, dans la série X-Files, la zone 51 est mentionnée plusieurs fois comme une base secrète renfermant des technologies extraterrestres depuis 50 ans.

Libérons les extraterrestres !

Mais pourquoi toute cette agitation soudaine ? Plus d'1 million de personnes se disent prêtes à envahir la "zone 51" à la recherche d'extraterrestres, après qu'un événement Facebook a été créé. Tous se sont donnés rendez-vous le 20 septembre prochain, à 3h du matin. Si tout ceci ressemble à une vaste blague, il semble bien que certains la prennent plus ou moins au sérieux !

Aliens : pourquoi 1 million de personnes veulent tout d'un coup envahir la zone 51 ?
Aliens : pourquoi 1 million de personnes veulent tout d'un coup envahir la zone 51 ?

Mais attention, on rappelle que la zone 51 est strictement interdite aux citoyens et que les soldats sur place ont l'autorisation de faire "l'utilisation d'une force létale" en cas d'invasion.

News
essentielles
sur le
même thème