Alan Walker : prochain album, collaboration avec Noah Cyrus, mystère autour de son visage... le DJ se confie en interview avec PRBK
Alan Walker : prochain album, collaboration avec Noah Cyrus, mystère autour de son visage... le DJ se confie en interview avec PRBK
Découvert en 2015 avec "Faded", Alan Walker enchaîne les succès avec "Alone", "Sing Me To Sleep" ou encore "All Falls Down", son featuring avec Noah Cyrus et Digital Farm Animal. PRBK a eu l'occasion de rencontrer le DJ pour une interview exclusive au cours de laquelle il nous a parlé de son prochain album, sa collaboration avec Kygo et la soeur de Miley Cyrus et aussi de la raison pour laquelle il cache son visage.

"Je suis en train de préparer un album"

Purebreak : Tu es de retour à Paris. Qu'est-ce que tu aimes dans cette ville ?

Alan Walker : J'aime les gens qui habitent dans cette ville, la nourriture et l'architecture. J'aime aussi juste visiter Paris. C'est vraiment cool de venir ici.

Comment définirais-tu tes fans français ?

Mes fans français sont passionnés. La dernière fois que je suis à venu à Paris, c'était pour le festival Lollapalooza, j'ai adoré les voir apprécier ma musique. J'aime vraiment jouer pour eux.

Quel genre de show leur réserves-tu pour ton concert au Trianon ?

J'ai prévu de jouer mes morceaux connus, mais je vais aussi jouer de nouveaux titres. J'ai envie que mes fans ne s'ennuient pas alors c'est pour ça que je vais passer des sons hard, mais aussi un peu plus lents qui bougent tout autant.

Après ton EP, prépares-tu un album ?

Ce que je fais en ce moment c'est que je teste et je suis en train de préparer un album qui s'appelle "World of Walker". Il aura 8 chansons j'imagine et ce ne sera pas non plus un EP parce que je vais faire la même chose que ce que j'ai fait avec "Faded" sauf que je vais le faire seul. Donc ce sera plus comme un hommage et non un EP.

"Je préfère sortir mes singles un par un"

Pour un DJ, est-ce plus important de sortir un album ou de partir en tournée ?

Pas vraiment. Partir en tournée est plus important pour un DJ parce que tu peux montrer ton visage au monde entier, même si ce n'est pas vraiment le cas pour moi, mais tu peux aussi être proche de ton public. En ce qui concerne l'album, c'est quelque chose de différent car cette fois-ci on fait appel à notre métier de producteur. Après, je pense qu'en tant que musicien et artiste, il n'est pas nécessaire de sortir un album, mais si on a la possibilité d'en produire un, il faut le faire.

Et préfères-tu sortir des singles un par un ou un album ?

Pour ma part, je préfère sortir mes singles un par un. Quand tu sors un album, certaines chansons vont devenir populaires et pas d'autres alors que quand tu sors des sons un par un, les gens ont le temps de bien les écouter et de les aimer.

Kygo t'as invité sur le remix de son album "Kids in Love". Comment décrierais-tu ta version de "Stranger Things" ?

J'ai voulu rendre cette version un peu plus énergique avec une ambiance clubbing et je pense que j'ai réussi.

"Stranger Things" : découvrez le remix d'Alan Walker sur le morceau de Kygo et OneRepublic

Quelle a été ta réaction quand il t'a demandé de travailler avec lui ?

Ma réaction était "waoh". Elle était équivalente à celle que j'ai eu quand il a remixé mon morceau "Tired". Kygo est aussi mon compatriote. Je trouve ça vraiment cool de collaborer avec lui.

Comment est-il dans la vraie vie ?

Il est humble et traîner avec lui est très intéressant.

"Ma collaboration avec Noah Cyrus est un peu sortie de nulle part"

Tu as collaboré avec Noah Cyrus sur ton titre "All Falls Down". Comment t'es venu l'idée de travailler avec elle ?

C'est quelque chose qui est un peu sorti de nulle part. J'étais en train de bosser avec Digital Farm Animals et on travaillait sur la production. J'aimais beaucoup l'idée d'essayer quelque chose de différent et en travaillant dessus, on a eu cette idée parce qu'on s'est dit que la vibe de la chanson correspondait au style de Noah. On lui a envoyé le morceau et elle a dit oui. Elle a fait les vocals dans son studio, nous les a envoyés et on a commencé à collaborer.

Votre clip a atteint 80 millions de vues sur YouTube. Est-ce ton record ?

Non, mon record est avec "Faded". Le clip a atteint 1,5 milliards de vues.

"All Falls Down" : Alan Walker collabore avec Noah Cyrus et Digital Farm Animal

Serais-tu intéressé pour collaborer avec Miley Cyrus ?

Oui bien sûr. J'ai remixé son morceau "Malibu", mais collaborer avec elle sur une chanson inédite serait vraiment bien.

"J'aimerais travailler avec Ellie Goulding, Sia, Bruno Mars et Shawn Mendes"

Avec quels autres artistes aimerais-tu travailler ?

Si je devais choisir, je dirais Ellie Goulding, Sia, Bruno Mars et Shawn Mendes. Et du côté des DJs, j'aimerais bien travailler avec Don Diablo et Lost Frequencies.

Es-tu proche des autres DJs comme Martin Garrix, Steve Aoki...

Je suis surtout très proche de Don Diablo, Lost Frequencies et Tiesto.

En France, nous avons aussi beaucoup de DJs comme Kungs, DJ Snake, Ofenbach ou encore David Guetta. Que penses-tu d'eux ?

Leur musique est plutôt bonne. J'ai eu l'occasion de rencontrer Kungs, mais aussi Dj Snake à l'Ultra Music Festival. Ils sont vraiment gentils.

Quelle est la différence entre leur musique et la tienne ?

Pour donner des exemples, je dirais que la musique de Kungs est assez estivale, que celle de Dj Snake peut-être assez hard, mais il sait aussi faire des morceaux un peu plus calme comme "Let Me Love You". Quand leurs sons a un tempo élevé, je dirais qu'ils ressemblent à mon style, mais quand le tempo est bas, c'est assez différent.

Alan Walker : écoutez son tube "Faded"

"Il est facile de devenir DJ aujourd'hui"

Comme Marshmello et Daft Punk, tu caches ton visage durant tes shows. Est-ce pour te protéger de la célébrité ?

Pas nécessairement, je ne le fais pas vraiment pour me cacher. C'est juste pour donner cette belle image que tout le monde peut être un Walker simplement en portant une capuche ou un masque.

La vie privée des DJs est un vrai secret. Est-ce important pour toi de garder le mystère ?

J'aime bien garder le mystère autour de ma vie privée, mais sur d'autres choses aussi. Je suis très heureux comme ça et puis, je n'ai personne qui me suit jusque chez moi à Bergen.

Aujourd'hui, il y a de plus en plus de DJs. Ressens-tu une certaine pression ?

Je ne dirais pas que je ressens une certaine pression, mais plutôt de la compétition. Il faut dire que les producteurs sont beaucoup plus nombreux qu'il y a dix ans par exemple. Aujourd'hui, de plus en plus de personnes veulent travailler dans la musique et il est aussi facile pour elles de devenir DJ. Elles tapent sur Google 'comment devenir un Dj' ou 'comment devenir producteur' et le tour est joué.

"J'ai envisagé de devenir militaire ou pompier"

Quelle est la chose la plus difficile en tant que DJ ?

Si le public est mauvais, il est difficile d'aller de l'avant et de jouer son set. Et pour moi, voyager n'est pas un problème. Après, cela dépend des conditions dans lesquelles je dors.

Tes parents ont-ils toujours respecté ton choix de faire ce métier ?

C'était un peu un choc pour eux parce que j'étais l'un des premiers à me lancer dans la musique et puis j'ai commencé à être connu en 2015 avec "Faded". Quand j'ai décidé de devenir un DJ, ils m'ont beaucoup encouragé pour mes musiques.

Avais-tu envisagé de faire un autre métier ?

J'ai envisagé de devenir militaire ou pompier, mais aussi de travailler dans une épicerie.

Quels sont tes prochains projets ?

Coachella arrive bientôt. J'ai aussi pas mal de concerts de prévu pour ma tournée et un single en préparation ainsi que mon album "World of Walker".

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.