Zimbabwe : des femmes contraintes de payer 4 euros par cri poussé lors de leur accouchement
Zimbabwe : des femmes contraintes de payer 4 euros par cri poussé lors de leur accouchement
Le Zimbabwe est un des pays les plus pauvres et les plus corrompus de la planète. A tel point qu'un hôpital facturait 4 euros chaque cri poussé par une femme en train d'accoucher. Une "amende au cri" qui n'a pas manqué de faire réagir l'association américaine Transparency International.

Heureusement pour elle, Kate Middleton accouchera en Angleterre à la clinique St Mary's de Londres, devant laquelle les paparazzis sont déjà postés. De pauvres femmes ont été exploitées le jour de leur accouchement au Zimbabwe. Un hôpital du pays leur réclamait 4 euros pour chaque cri poussé. Une pratique scandaleuse que dénonce l'ONG Transparency International.

Une amende au cri fixée à 5 dollars

Si Kim Kardashian a subi un accouchement cauchemardesque, ce n'était rien à côté de ce qu'ont du endurer des femmes enceintes au Zimbabwe. Un hôpital local rackettait les femmes venues accoucher, avec une amende au cri, rapporte l'ONG Transparency International. Chaque expression sonore de la douleur leur coûtait 5 dollars, soit 4 euros. Une pratique d'autant plus scandaleuse que chaque patiente doit au préalable s'acquitter de la somme de 50 dollars (1/3 du revenu moyen zimbabwéen) de frais pour accoucher à l'hôpital. Il arrive même que des mères soient retenues en otage dans l'attente du réglement.

Un des pays les plus corrompus au monde

A cause de cette amende au cri, les femmes préférent accoucher à la maison. Selon l'ONU, huit femmes meurent en couche chaque jour au Zimbabwe. L'ONG Transparency International, qui évalue le taux de corruption dans le monde, classe le Zimbabwe parmi les pays les plus pauvres et les plus corrompus de la planète.

Dans l'actu aussi : Brétigny-sur-Orge : un train déraille et fait de "nombreuses victimes" près de Paris /

Khalid Sheikh Mohammed : le cerveau du 11 septembre fan de... Harry Potter