2 photos
Voir le diapo
Hier à Cannes, lors de la conférence de presse de son film Melancholia, Lars Von Trier est allé trop loin dans la provocation. Interrogé sur ses origines allemandes, le réalisateur avait alors révélé ressentir une certaine sympathie pour Hitler et estimer qu'Israël faisait "vraiment

Hier à Cannes, lors de la conférence de presse de son film Melancholia, Lars Von Trier est allé trop loin dans la provocation. Interrogé sur ses origines allemandes, le réalisateur avait alors révélé ressentir une certaine sympathie pour Hitler et estimer qu'Israël faisait "vraiment chier". Pressé par les organisateurs du festival, il a présenté ses excuses. Découvrez-les sur Purefans News by Adobuzz.


Crédit : Abaca

"Je comprends Hitler", "je sympathise un peu avec lui", "Israël fait vraiment chier", "OK, je suis un nazi"... Voilà les phrases prononcées par Lars Von Trier à Cannes, en pleine conférence de presse pour son film Melancholia, avec Kirsten Dunst et Charlotte Gainsbourg, entre autre.

De quoi choquer pas mal de monde, dont les organisateurs du festival, qui ont fait savoir dès hier en fin de journée, qu'ils avaient demandé des excuses de la part du réalisateur.

Palme d'or il y a onze ans pour Dancer in the Dark, Lars Von trier s'est exécuté : "Si j'ai pu blesser quelqu'un par les propos que j'ai tenus ce matin, je tiens sincèrement à m'en excuser. Je ne suis ni antisémite, ni raciste, ni nazi".

Fin de polémique ?
 

Lars Von Trier
Nymphomaniac : aux Etats-Unis, le film à la télé avant le ciné
Nymphomaniac : orgasme pour tous sur les posters
Nymphomaniac : second extrait gentillet et cliché torride avec Shia LaBeouf
Nymphomaniac : un premier extrait soft mais sexuellement prometteur
voir toutes les news de Lars Von Trier Découvrir plus d'articles